Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

Rosalie Lamoureux

 

Étudiante 2è cycle

Département de chimie, Université Laval

Pavillon Alexandre-Vachon
1045 avenue de la Médecine
Université Laval
Québec
Québec, Canada
G1V 0A6

4186563613
rosalielamoureux@yahoo.ca

 

 


 
 
 

Projet de recherche

Investigation phytochimique d’échantillons nordiques de Racomitrium lanuginosum

Introduction

La direction principale des ce projet de recherche est de valoriser les composés phytochimiques se trouvant au cœur de la flore nordique. Cette dernière possède des adaptations impressionnantes aux conditions climatiques qui sont extrêmes sur ces territoires. On y retrouve peu de végétation qui peut se développer dû à l’environnement particulier de ces régions. Ces bryophytes regorgent d’espèces qui ne demandent qu’à être découvertes et étudiées. La flore nordique du Québec favorise des mécanismes de défense différents et particuliers que les végétaux ne se trouvant pas dans ces conditions ne possèdent pas.

Objectifs

L'objectif général de ce projet de recherche est de valoriser les composés phytochimiques se trouvant au cœur de la flore nordique. Dans un contexte de changements climatiques dans les écosystèmes nordiques, nos travaux contribuent à démontrer la richesse moléculaire du Nunavik et l'importance de mieux protéger certaines espèces végétales et lichéniques. Au cours de cette recherche, nous visons à identifier des produits naturels de la mousse Racomitrium lanuginosum, une bryophyte prévalente dans le nord du Québec, au Nunavik. Cette mousse n'a jamais fait l'objet d'investigation phytochimique, bien que plusieurs substances naturelles intéressantes aient déjà été isolées de différentes bryophytes.

Sites d'étude

Des échantillons ont été récoltés à Kuujjuarapik-Whapmagoostui, Nunavik, en juillet 2019. C'est sur une roche, avec un environnement de petits arbustes, de lichens et de mousses sur les collines en arrière du complexe de recherche du CEN que l'échantillonnage a eu lieu.

Matériel et méthodes

Notre investigation phytochimique a commencé par un processus d’extraction par solvants de différentes polarités. Par la suite, les extraits bruts ont été fractionnés par chromatographie liquide à moyenne pression (MPLC). Les extraits bruts ont été soumis à la chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse (GC-MS) et les fractions à la chromatographie en phase liquide couplée à la spectrométrie de masse (LC-MS) afin de faire l’identification putative des composés. Des métabolites secondaires n’ayant pas déjà été identifiés dans les différentes fractions de Racomitrium lanuginosum ont été purifiés par chromatographie liquide à haute performance (HPLC) semi-préparative. Leur structure a été ensuite élucidée par résonance magnétique nucléaire (RMN), spectrométrie de masse et différentes méthodes spectroscopiques.

Références

  1. Klavina, L., et al. (2015). Chemical Composition Analysis, Antimicrobial Activity and Cytotoxicity Screening of Moss Extracts (Moss Phytochemistry)." Molecules 20(9): 17221-17243.
  2. Xiaowei, G. (2007). Chemistry of Bryophytes. Chemistry, National University of Singapore. Ph D.
  3. Faubert, J. (2013). Flore des bryophytes du Québec-Labrador: Mousses, première partie. Québec, Société québécoise de bryologie.

 
 
Localisation du site de recherche
 
© 2022 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com