Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  
 

Station de recherche écologique de Radisson

 
 
 

 
 

Gestion de la station

 
Présentation générale:   La station est la propriété de la municipalité de Radisson. Elle est gérée et exploitée par trois institutions membres du Centre d'études nordiques: Université Laval, Université du Québec à Rimouski et Centre Eau, Terre et Environnement de l'Institut national de la Recherche Scientifique. La station dispose d'un bail à long terme avec la municipalité. Le secrétariat du CEN basé à l'Université Laval supervise la gestion de la station. Cette station fait partie du Réseau CEN et elle est la station la plus au sud du Réseau à 53°N.
Localisation:   La station se trouve au centre du village de Radisson (Québec), un petit village d'environ 350 habitants situé près de la centrale Robert-Bourassa (LG2), qui fait partie du complexe hydroélectrique La Grande Rivière.
Propriétaire:   Centre d’études nordiques (CEN) et la localité de Radisson
Gestionnaire:   Centre d’études nordiques (CEN)
Adresse:   30, 32, 34, 36 rue Couture
Radisson, Québec,
J0Y 2X0
Ouverture:   1999
Opération:   Annuelle
Réseaux de stations:  

Réseau canadien d'opérateurs de recherche nordique

INTERACT - International network for terrestrial research and monitoring in the arctic

Environnement

 
Mots-clés:   Forêt boréale pyrophyle, grandes tourbières, réservoirs hydroélectriques, lacs, vallées, rivières, mines, milieux humides.
Climat:   Subarctique
Température:   Temp. moy. annuelle -3 °C ; temp. moy. février -21.6 °C ; temp. moy. juillet 13.7 °C.
Vents:   Moy. des vents 4.5 m/s ; vitesse moy. max. 27 m/s ; vents dominants de direction ouest.
Précipitations:   Pluie et neige ; précipitations moy. totales annuelles 684 mm.
Débâcle des glaces:   Mai
Pergélisol:   Sporadique
Altitude:   135 m à la station ; 0 m à 135 m dans l'aire d'étude.
Environnement naturel:  

Radisson se situe dans un environnement forestier boréal dominé par l’épinette noire et le pin gris. La région est pauvre au plan floristique (350 espèces vasculaires), mais riche au plan faunique (40 espèces de mammifères et 60 espèces d'oiseaux). Le feu est l’agent dynamique des forêts régionales. Il structure le paysage en mosaïque entre des collines rocheuses séparant des dépressions humides dominées par des lacs et des tourbières. À Radisson même, les incendies de 1989 et de 1996 ont considérablement changé le paysage. Radisson se situe dans la zone d’invasion marine postglaciaire et la présence d’argiles dans les dépressions du relief limite le drainage. La région a fait l’objet d’études et de suivis écologiques depuis 1974, dans le contexte de l’aménagement du complexe hydroélectrique. Des ouvrages synthèses produits par Hydro-Québec et la Société d’énergie de la baie de James sont disponibles.

Dimension humaine:   Radisson est une localité d’environ 350 habitants de la municipalité de la baie James dans le Moyen Nord du Québec. Le village se situe sur la rive sud de la rivière La Grande, qui draine le complexe hydroélectrique LaGrande. Malgré son éloignement, Radisson offre un large éventail de services: deux stations-service, un camping, un magasin général, une école, une église, un centre hospitalier, des restaurants et des bars sont disponibles dans la localité de Radisson. La station Radio CIAU-FM 103,1 est diffusée dans la ville.

Recherche

 
Disciplines:   Anthropologie; sociologie; archéologie; chimie de l’atmosphère; science de l'environnement; géologie et sédimentologie; géophysique; glaciologie; géocryologie; géomorphologie; pédologie; cartographie SIG, océanographie; microbiologie; hydrologie, biologie terrestre; écologie; paléolimnologie; paléoécologie; limnologie.
Projets en cours:   Dynamique des forêts à la limite entre les zones boréale et subarctique en lien avec les incendies forestiers et les changements climatiques; écologie des conifères boréaux; influence des grandes étendues d'eau nordiques et leurs variations de niveau d'eau; analyses dendrochronologiques des variations hydro-climatologiques; dynamique récente des tourbières.
Recherches antérieures:  

Les études antérieures ont surtout porté sur le dynamisme des écosystèmes régionaux à savoir le régime des perturbations par le feu, la dendrochronologie, les épidémies d’insectes ravageurs, la végétation riveraine des lacs, la neige, les variations séculaires du niveau d’eau des lacs et des rivières, l’hydrologie, le climat des réservoirs, l’émission de gaz à effets de serre par les réservoirs hydroélectriques et la limnologie physique et biologique. Des travaux ont porté aussi sur la faune (avifaune, caribou, petits mammifères, poissons) et la flore (biodiversité générale). Cette liste de communications scientifiques constitue un échantillon représentatif de la production totale des chercheurs du CEN dans ce secteur.

Permis, règles et règlements:   Aucun permis n'est nécessaire pour accéder à la station ni pour réaliser des recherches dans le secteur. Il est toutefois important de prendre connaissance de la Loi sur le régime des terres dans les territoires de la Baie-James et du Nouveau Québec relatif à l’utilisation des terres (catégories 1, 2, 3) dans ce secteur.
Données environnementales et climatiques :  

Le CEN recueille depuis 1988 de vastes ensembles de données climatiques dans la région. Le CEN opère présentement trois stations climatiques du réseau SILA (www.cen.ulaval.ca/sila) du CEN. L'une est située près de la localité de Radisson, une autre se trouve au centre du réservoir LG2 et une troisième est à environ 350 km navigables sur une île de réservoir Laforge (variables mesurées aux stations). La station accueille également un magnétomètre du réseau AUTUMNX de l’Athabasca University.

Nordicana D:  

La collection Nordicana-D du CEN rend librement accessible des rapports de données numériques, facilitant la gestion des ensembles de données générées par le CEN. Visiter le site web www.cen.ulaval.ca/nordicanad/ pour connaitre la liste complète des séries de données disponibles à ce jour.

Installations et services locaux

 
Présentation infrastruture:   Le CEN réalise des travaux de recherche depuis les années 90' dans cette région, mais la station est toute récente (1999) et elle a été rénovée en 2010. Trois maisons (3 chambres chacune; capacité d’hébergement totale de 25 à 30) sont mises à la disposition des chercheurs du Centre d'études nordiques (CEN) de l'INRS-ETE, de l'Université Laval et de l'Université du Québec à Rimouski par la municipalité de Radisson. Cette station de recherche comprend un garage ainsi qu’un 4e bâtiment qui regroupe un laboratoire avec hotte chimique, une salle de réunion (toute équipée) et un atelier. La station peut accueillir des chercheurs menant des travaux dans la région de la baie de James et près des réservoirs hydroélectriques.
Aire totale des bâtiments:   L'aire totale des bâtiments couvre 5860 m2 dont 1260 m2 de laboratoires scientifiques et 948 m2 d'espace logistique.
Nombre de chambres (lits):   Un total de 11 chambres (24 lits) est disponible. Chaque maison comprend 3 à 4 chambres, 1 salle de bain, un salon, une cuisine, des meubles, un grand congélateur ainsi que laveuse/sécheuse. Le 30 rue couture comprend 12 lits ( 2 ch./2 lits superposés et 2 ch./1 lits superposés), le 32 rue couture comprend 12 lits (2 ch./2 lits superposés et 2 ch./1 lits superposés), le 34 rue couture comprend 5 lits dans 3 chambres (verrouillées).
Personnel:   Aucun membre du personnel n'est présent à la station.
Capacité:   28 personnes.
Commodités :   Douche, laveuse et sécheuse dans chaque maison. Les installations disposent d'une alimentation solaire et hydroélectrique 24h/7. L'eau courante est potable et provient de l'aqueduc. La collecte des vidanges se fait le mardi matin. Des conteneurs sont disponibles à cet effet. La collecte de recyclage n'est pas offerte sur place.
Communication :  

Des téléphones satellites (pour les camps) sont en location auprès du CEN. Une salle de conférence complète équipée de projecteur se trouve au 36 rue Couture.

Équipement de laboratoire:   Laboratoire humide et sec, hotte chimique, balance électronique et un microscope / binoculaire. Une formation SIMDUT ou son équivalent est nécessaire pour utiliser les laboratoires. Aucun entreposage de produit chimique n'est permis, tous les produits doivent être rapportés après utilisation.
Véhicules disponibles:   Des motoneiges, VTT et bateaux (chaloupes et Zodiacs) peuvent être loués auprès du CEN. Des camionnettes sont offertes en location dans le village. Du carburant est disponible au village.
Ressources locales:  

Atelier de métallurgie (au village); Atelier de menuiserie (au village); Atelier de plexiglas (au village); Guides et interprètes disponibles pour embauche.

Se rendre à la station

 
Accès:  

Radisson est accessible par la route de la Baie-James (de Matagami à Radisson). La route est entièrement asphaltée sur ses 624 km et donne accès à plusieurs villages Cris ainsi qu’aux écosystèmes transtaïga qui bordent les réservoirs hydroélectriques. Elle est accessible sans frais, mais pour des raisons de sécurité il faut s’enregistrer à la barrière d’entrée. Notez qu’on ne trouve qu’une seule station-service sur ses abords, au niveau du kilomètre 381. Radisson est également accessible par avion via l’aéroport Radisson-Grande-Rivière qui se trouve à 30 km de la localité de Radisson. De Radisson, la route Transtaïga s'étire vers l'est et permet de se rendre au réservoir Caniapiscau sur 700 km de route de gravier.

Services aériens:   Nunavik Rotors, Héli-Inter et Whapchiwem offrent des services d'hélicoptère. Air Inuit et Air Creebec offrent des services de vols nolisés.
Infrastructures de transport:   Piste d’atterrissage en asphalte de 170 × 45 m (longueur x largeur). L’aéroport se trouve à 30 km de route de la station. Un héliport est disponible. Aussi accessible en hydravion. Des infrastructures portuaires (quai de débarquement, jetée) sont accessibles à Chisasibi.

Sécurité, services médicaux et assurances

 
Équipement de sécurité:   Les équipements recommandés pour travailler à l'extérieur de Radisson et Chisasibi sont : poivre de cayenne, pistolet de départ, système de communication, trousse de premiers soins arme (optionnel).
Assurances :   Il est de la responsabilité de l'utilisateur de la station de s'assurer qu'il détient les assurances nécessaires pour réaliser ses recherches. À titre informatif, la CSST offre une protection d’assurance uniquement pour les cas d’accident du travail d’employé salarié ou d’étudiant rémunéré. Dans tous les autres cas, seules les assurances personnelles couvrent les personnes victimes d’un événement malheureux. L’assurance maladie du Québec n’est valide qu’au Québec. Vous devez vous renseigner si vous quittez le Québec.
Plan de sécurité:   La vaste étendue de territoire québécois qui est adjacent à la baie James est administrée par la Société d'énergie de la Baie James, une filiale d'Hydro-Québec. Cette dernière est responsable des services d'urgence et demande un plan annuel de logistique et de sécurité de tous les visiteurs.
Services médicaux:   Installations médicales bien équipées (standard) mais sans suite médicale. Personnel avec formation médicale (4 infirmières, 1 docteur) au CLSC du village (Centre de santé). La station n'est pas équipée pour la réanimation cardiaque.
Secours aéroportés:   AirMedic offre des secours médicaux aéroportés et hélicoportés sur 100% du territoire québécois, mais il est nécessaire d’adhérer préalablement à un plan de protection individuelle, familiale ou temporaire.

Réservation et tarification

 
Présentation des réservation:   La station de Radisson et des services associés sont à la disposition des chercheurs de toute provenance (universitaire, collégiale, gouvernementale et privée) qui travaillent dans le secteur ou qui se rendent dans d'autres régions du Nord. La station peut aussi accueillir des groupes d'étudiants des niveaux secondaires, collégiaux et universitaires désirant effectuer un stage dans le Nord. Des ateliers scientifiques et pédagogiques en petits groupes peuvent aussi se tenir à la station.
Disponibilité:  

Horaire de disponibilité

Tarification:  

Grille des tarifs

Règles d'usage:   Visiteurs, afin de rendre votre séjour agréable et de vous assurer de bien répondre aux exigences du CEN, veuillez lire les règles d'usage de la station.

Documentation

 
Documentation:  
Sur le web:  

Contact

 
Nous contacter:  

Effectuez votre réservation en ligne : http://www.cen.ulaval.ca/reservationsejour.php

Christine Barnard, coordonnatrice scientifique (christine.barnard@cen.ulaval.ca )
Pavillon Abitibi-Price
2405, rue de la Terrasse
Université Laval
Québec (Québec)
Canada, G1V 0A6
Tél.: 418-656-3340
cen@cen.ulaval.ca

 
© 2019 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com