Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

 

Nouvelles du CEN

 

 
 
La chèvre de montagne joue pour sa survie
10 février 2015
 
 

Les chevreaux de montagnes sont exposés à des risques multiples durant leur première année de vie. Une étude menée par Rachel Théoret-Gosselin, en collaboration avec Sandra Hamel, et supervisée par Steeve Côté du CEN démontre que les soins maternels et le développement locomoteur (souvent sous forme de jeux) sont de plus importants déterminants du taux de survie des chevreaux que les conditions environnementales ou la présence de prédateurs. Les chevreaux qui courent, bondissent, s’arrête brusquement et sprint, seul ou en groupe, améliorent leur agilité et par le fait même réduisent leur risque de prédation.

Lire l'article intitulé « Jouer sa vie» publié dans le journal Le fil (ULaval), le 5 février 2015.

Publication :

Théoret-Gosselin, R., Hamel, S. et Côté, S. (2015). The role of maternal behavior and offspring development in the survival of mountain goat kids. Oecologia; DOI:10.1007/s00442-014-3198-x

 
 
 

 
© 2019 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com