Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

 

Nouvelles du CEN

 

 
 
La forêt boréale peut résister à l’augmentation de l’activité des feux
7 octobre 2014
 
 

Une étude menée par le chercheur du CEN Dominique Arseneault, son étudiante Jessie Héon et un collègue récemment publiée dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences US, démontre clairement que l’intervalle de temps écoulé entre les incidences de feux influence le niveau d’activité de ces feux. En effet, un feu rajeunit la forêt sur de très grandes distances et par le fait même, diminue l’abondance de combustible disponible lors du passage du feu successif. Dans le contexte du réchauffement climatique, et donc de l’augmentation des sécheresses qui causent principalement les feux de forêt, ces nouvelles connaissances seront des plus utiles pour prévoir les localisations et propagations les plus plausibles des grands feux de forêt.

Lire l'article intitulé « La forêt boréale est résistante à l’augmentation de l’activité des feux» publié par Jean-Francois Bouchard dans L’UQAR-info, 22 septembre 2014.

Publication:
Héon J, Arseneault D, Parisien M-A. (2014) Resistance of the boreal forest to high burn rates. PNAS. 111 (38) 13888-13893. doi: 10.1073/pnas.1409316111.

 
 
 

 
© 2019 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com