Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

 

Nouvelles du CEN

 

 
 
Prix inspiration Arctique 2018!
15 février 2019
 
 
photo
Photo: José Gérin-Lajoie / CEN

Nicodemus Jararuse, Nicodemus Jararuse Jr., Turiisia Emudluk, Tyler Ittulak, et Mark Annanack triant du benthos.

Le CEN tient à féliciter le Youth committe de la communauté de Kangiqsualujjuaq et l'équipe d'IMALIRIJIIT pour le prix Inspiration Arctique 2018 d’une valeur de 466K$ qu’elles et ils ont remporté afin de permettre aux jeunes de toutes les collectivités inuites du Nunavik de participer à des camps terrestres axés sur les ressources et la science dans des milieux nordiques en rapide évolution. Les projets gagnants ont été annoncés lors de la cérémonie qui a eue lieu pour la première fois dans le Nord, à Whitehorse, le 12 février dernier. Des étudiant(e)s, employées et professionnelles du CEN font partie de cette équipe innovante, dont les deux gérantes de la station du CEN à Kangiqsualuqjjuaq Eleonora Townley et Jeannie Annanack, ainsi que Xavier Dallaire, José Gérin-Lajoie et Gwyneth MacMillan. Le CEN continuera d'appuyer les camps et initiatives porteuses de ce groupe de gens extraordinaires. Bravo, nous sommes fier(ère)s de travailler avec vous!!!

NUNAMI SUKUIJAINIQ (Science on the Land) est né du désir de la communauté de lancer un programme unique d'enseignement des sciences sur le territoire. Ce programme sera fondé sur l'écologie de l'Arctique en général, y compris les ressources comestibles marines, l'écologie des lacs, l'écologie de l'omble chevalier et l'archéologie. Ces sujets ont été soulevés au cours de consultations interactives avec la communauté axées sur ses intérêts et ses besoins en matière de recherche.

NUNAMI SUKUIJAINIQ est un programme d'enseignement pratique des sciences terrestres conçu pour les jeunes du Nunavik. Dans le cadre de ce nouveau programme, les jeunes de toutes les collectivités inuites du Nunavik auront l'occasion de participer aux camps sur l'écologie arctique. NUNAMI SUKUIJAINIQ offrirat également des possibilités de mentorat aux jeunes Inuit qui participent déjà à des programmes scientifiques postsecondaires dans tout l'Inuit Nunangat (p. ex. programme de technologie environnementale au Collège de l'Arctique, Iqaluit, Nunavut). Enfin, de courts documentaires seront produits à partir de cette initiative pour inspirer d'autres communautés et régions autochtones.

Les objectifs de NUNAMI SUKUIJAINIQ sont de stimuler et de nourrir l'intérêt des jeunes Inuit du Nunavik pour les sciences naturelles et les carrières en sciences. Dans cette perspective, nous bâtirons un programme d'activités passionnant offrant un bon équilibre entre la science, la tradition et l'aventure en plein air, avec la participation d'aînés et de chercheurs en sciences naturelles. En bref, nous voulons rendre les sciences attrayantes pour les jeunes du Nunavik et les aider à acquérir des compétences précieuses pour leur avenir. De plus, nous voulons bâtir un modèle durable fondé sur l'entrepreneuriat local, l'expertise croissante dans le Nord et la création d'emplois. Nous chercherons du financement à long terme auprès de grandes fondations et d'institutions nordiques.


Pour plus d'information
 
 
 

 
 
Des changements au comité étudiant
13 février 2019
 
 

Suite aux élections tenues le vendredi 8 février 2019 lors du Colloque annuel du Centre d’études nordiques, voici les membres qui composeront le Dévoué Comité Étudiant à compter du mois de mai 2019 :

  • Karine Rioux, étudiante en géographie et représentante à l’Université de Montréal;
  • Vincent Sasseville, étudiant en géomatique appliquée et représentant à l’Université de Sherbrooke;
  • Lucas Deschamps, étudiant en biologie et représentant à l’Université du Québec à Trois-Rivières.;
  • Xavier Dallaire, étudiant en biologie et représentant à l’Université Laval;
  • Marianne Valcourt, étudiante en biologie et représentante à l’Université Laval;
  • Andréanne Beardsell, étudiante en biologie et représentante à l’Université du Québec à Rimouski;
  • Paola Ayala Borda, étudiante en biologie et représentante à l’Université du Québec à Chicoutimi.

Merci à tous les étudiants et étudiantes pour leur participation à l’assemblée. Le poste de représentant étudiant à l’Institut National de Recherche Scientifique est à combler. Les membres actuels du comité resteront en poste jusqu’à la fin du mois d’avril 2019. Nous souhaitons remercier de tout coeur Edgardo Alvarado (INRS), Audrey LePogam (UQAR) et Yannick Seyer (ULaval) pour leur implication au sein du comité et leur nombreuses contributions à la vie du CEN.

Nous aimerions rappeler à nos membres que le concours de bourses étudiantes se terminent le 1er mars 2019.

Le Dévoué Comité Étudiant

 
 
 

 
 
Colloque du CEN 2019, mission accomplie !
12 février 2019
 
 
photo
Photo: Marie-José Naud

De gauche à droite: Richard Fortier (Directeur du CEN), Élise Imbeau, Alex Mavrovic, Vincent Sasseville, Myriam Labbé, Catherine Chagnon et Gilles Gauthier (Directeur scientifique du CEN).

Le colloque du CEN a été encore cette année un franc succès avec plus de 170 participants et un programme riche et diversifié dont notamment des conférences invitées sur les relations avec les communautés Inuit et sur de nouvelles plateformes de recherche pour la zone côtière. Nous avons également pu participer à une discussion lors d'une table ronde sur la sécurité alimentaire et énergétique dans les communautés nordiques. Les étudiantes et étudiants membres ont fait état de l’avancement de leur recherche sous forme de présentations orales, de discours-express et d’affiches scientifiques. Nous tenons à féliciter tous les participants et participantes, et à souligner celles et ceux qui se sont mérité(e)s des prix pour la qualité de leur communication.

  • Prix meilleure affiche PhD – Vincent Sasseville (USherbrooke)
  • Prix meilleure affiche MSc – Élise Imbeau (UQAC)
  • Prix meilleure présentation orale – Michaël Bonin (ULaval)
  • Prix meilleur discours-express – Alex Mavrovic (USherbrooke)
  • Prix Sentinelle Nord pour la recherche multidisciplinaire innovante – Catherine Chagnon (ULaval)
  • Prix FONCER-BIOS2 pour la recherche quantitative en biodiversité – Myriam Labbé (ULaval)
 
 
 

 
 
Une étude globale sur le réchauffement du pergélisol
28 janvier 2019
 
 
photo
Photo: Samuel Gagnon

Station de mesure à Narsajuaq, Nunavik

Une nouvelle étude comparative, menée par le réseau international de pergélisol GTN-P, dont fait partie le chercheur du CEN Michel Allard, démontre que la température moyenne du sol a augmenté dans toutes les régions à pergélisol, à l’exception de sites situés dans l’est du Canada arctique. Cette nouvelle étude est une mise à jour qui compile des séries chronologiques de données de température du pergélisol à l’échelle mondiale mesurées à environ 10-15 m de profondeur afin d'évaluer les changements de température dans ces milieux depuis l'Année polaire internationale (2007-2009). Entre 2007 et 2016, la température du pergélisol a augmenté en moyenne 0,29 ± 0,12 °C globalement. Ces résultats sont cohérents, dans l’Arctique, avec la tendance à l’augmentation des températures de l’air. Par contre, dans la zone de pergélisol discontinu, le réchauffement du sol semble s’être produit plutôt en raison de l'épaisseur accrue de la neige.


Pour plus d'information
 
 
 

 
© 2019 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com