Nouvelle

Vingt mille lieues sous les lacs nordiques

10 juillet 2017

Photo : Warwick Vincent CEN

Tapis de microorganismes au fond du lac Ward Hunt (Nunavut).

À la grande surprise des chercheur(e)s, le fond du centre du lac Ward Hunt, le lac le plus au Nord du continent américain, n’est pas complètement gelé et abrite plus de 1500 espèces de bactéries, archées et eucaryotes. Une étude récemment publiée dans le journal npj Biofilms and Microbiomes, par la stagiaire post-doctorale Vani Mohit, les chercheur(e)s du CEN Warwick Vincent, Alex Culley et Connie Lovejoy, et par Frédéric Bouchard, décrit pour la première fois l’étonnante diversité de la vie retrouvée dans ce milieu des plus inhospitaliers de la planète. Certains microorganismes habitant ce milieu sont capables de survivre en conditions anoxiques et produisent des gaz à effet de serre qui sont susceptibles d'amplifier le phénomène de réchauffement climatique.

Pour plus d’information, vous pouvez lire un court article sur le journal Le Fil, ou vous référer à l’article original