Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

David de Courville

 

Étudiant 2è cycle

Département des sciences de l'environnement / Géographie, UQTR

Pavillon Léon-Provancher
3351, boul. des Forges
UQTR
Trois-Rivières
Québec, Canada
G9A 5H7

5147943981
daviddecourville@gmail.com

 

 


 
 
 

Projet de recherche

Télédétection de la variation végétale et du verdissement du bassin versant de la rivière Koroc dans le parc national de Kuururjuaq, Nunavik

Introduction

Des analyses récentes utilisant la télédétection ont démontré un verdissement significatif au Canada depuis 1984. Il a aussi été démontré que ce verdissement était le plus intense dans le Nord du Québec et au Labrador. À Kangiqsualujjuaq, village nordique du Nunavik, le recouvrement des arbustes érigés et principalement le bouleau glanduleux (Betula glandulosa) a augmenté tant dans les peuplements préexistants que par de nouvelles colonisations. La dynamique des espèces végétales causant ce verdissement reste peu connue. Par exemple, les espèces de plantes productrices de petits fruits sont particulièrement importantes en milieu nordique, car elles contribuent aux activités et à l’alimentation des communautés locales en plus d’être utilisées par plusieurs espèces animales. L’impact du verdissement observé sur l’abondance et la productivité des petits fruits est très peu documenté, mais pourrait être grandement amélioré grâce à un nouvel indice sensible aux pigments d’anthocyanines.

Objectifs

Ce projet vise à quantifier le verdissement du bassin versant de la rivière Koroc située dans le parc national de Kuururjuaq. L’évaluation du changement de la biomasse végétale sera quantifiée à partir d’images satellitaires de 1984 à 2021. Les secteurs qui auront subi une forte variation végétale seront quantifiés et analysés à l’aide d’imagerie par drone et de donnée prise sur le terrain (été 2022) afin de valider l’information des images satellites et de qualifier les types de végétation.

Sites d'études

Le parc national de Kuurrujuaq, Nunavik, créé en mai 2009 est d'une superficie de 4460 km2 et traversée par la rivière Koroc. Cette rivière qui prend naissance dans les monts Torngat et coule sur 160 km en direction de la baie d'Ungava, est, avec le mont D'Iberville, l'attrait de cette région. Le bassin versant de la rivière Koroc s’étend sur environ 4000 km2 et se situe à l’est de la baie d’Ungava.

Matériel et méthodes

Le projet se base sur une analyse par images satellitaires de 1984 à 2021 (Landsat) et une qualification sur le terrain des types de végétation à l'aide d'images prises par un drone. Les images satellites seront analysées en effectuant des NDVI, des matrices d'élévation, des indices de pentes du terrain ainsi que la végétation globale sera évaluée.

Résultats attendus

L'étude permettra : - une amélioration des connaissances sur l’évolution de la végétation dans le parc Kuururjuaq et une meilleure compréhension du phénomène du verdissement des régions nordiques; - un développement de nouveaux outils utilisant l’imagerie satellitaire et les drones pour une meilleure compréhension des changements se produisant au niveau des différentes espèces végétales, notamment les arbustes et les espèces productrices de petits fruits.

 
 
Localisation du site de recherche
 
© 2021 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com