Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

Lucas Deschamps

 

Étudiant 3è cycle

Département des sciences de l’environnement, UQTR

Pavillon Léon-Provancher
3351, boul. des Forges
UQTR
Trois-Rivières
Québec, Canada
G9A 5H7

819 376.5011 poste 3386
lucas.deschamps2@gmail.com

 

 


 
 
 

Projet de recherche

Dynamique du pergélisol et flux de carbone: médiation à long terme par la végétation

Introduction

La réponse du pergélisol aux changements climatiques est médiée par le transfert de température à travers la couche active. Un tel échange d'énergie dépend des propriétés de surface de la végétation et des caractéristiques physiques des horizons organiques du sol, qui sont influencées par d'autres aspects des changements globaux, tels que l'intensité du broutement ou les dépôts atmosphériques. De telles propriétés physiques et chimiques influences aussi le taux décomposition de la matière organique, lorsque exposée à des variations de température.

Objectifs

Le but de mon doctorat est de formuler un modèle liant des changements à long terme de la végétation à la dynamique du pergélisol, et de quantifier l'influence relative de la dynamique thermique du sol, de la qualité de la matière organique et de la chimie du sol pour la décomposition.

Sites d'études

La vallée Qalikturvik de l'île Bylot est une oasis arctique caractérisée par une importante productivité soutenant des réseaux trophiques complexes. Des expérimentations à long terme constituées d'exclos et de parcelles de fertilisation ont changé la végétation et les propriétés de la matière organique, offrant l'opportunité d'étudier l'influence à long terme d'une altération des horizons organiques sur la dynamique du pergélisol, la décomposition de la matière organique du sol et in fine les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Matériel et méthodes

Je vais étudier simultanément différents aspects de l'écosystème, depuis les propriétés du pergélisol (i.e. distribution en glace), jusqu'aux propriétés de la végétation (traits fonctionnels et caractéristiques thermiques) et à différentes mesures reliées à la décomposition. Je formulerai ensuite des Graphs Dirigés Acycliques permettant de tester des chemins causaux reliant la végétation aux émissions de GES. Mon objectif final est de paramétrer des modèles dynamiques de profondeur de front de dégel et de décomposition afin de quantifier l'impact potentiel des traitements sur la dynamique du carbone.

Résultats attendus

J'espère démontrer que l'impact du réchauffement arctique sur le cycle du carbone dépend étroitement des propriétés du pergélisol et de la végétation, qui peuvent-être altérées par des conséquences plus locales des changements globaux. Cela pourrait démontrer la nécessité d'intégrer les connaissances théoriques sur le pergélisol, mais aussi les dynamiques du broutement et de déposition atmosphérique dans les modèles écosystémiques arctiques.

 
 
Localisation du site de recherche
 
 

Communications scientifiques

Nishizawa, K., Deschamps, L., Maire, V., Bêty, J., Lévesque, E., Kitagawa, R., Masumoto, S., Gosselin, I., Morneault, A., Rochefort, L., Gauthier, G., Tanabe, Y., Uchida, M., Mori, A.S., 2021. Long-term consequences of goose exclusion on nutrient cycles and plant communities in the High-Arctic. Polar Science, 27(Special issue: Arctic Challenge for Sustainability Project (ArCS)), 100631. DOI: 10.1016/j.polar.2020.100631.

 
© 2021 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com