Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

Ève Rioux

 

Étudiante 3è cycle

Département de biologie, chimie et géographie, UQAR

Campus de Rimouski
300 Allée des Ursulines
UQAR
Rimouski
Québec, Canada
G5L 3A1

4187231986 poste 1867
eve.rioux@uqar.ca

 

http://132.203.57.253:8080/donneesweb/document/image/perso_5135.jpg

 


 
 
 

Projet de recherche

Variabilité individuelle de la diète et de la condition physiologique du caribou de la Gaspésie et ses relations trophiques avec l'orignal et ses prédateurs

Introduction

Le comportement d’alimentation et la condition physiologique sont des facteurs déterminants pour la croissance, la survie et la reproduction des individus. Plusieurs études ont montré l'importance de la nutrition sur la condition physique de l'individu et son influence sur le taux de croissance des juvéniles, le gain de poids des adultes, la probabilité de gestation des femelles, la survie hivernale, le moment de la parturition ainsi que le poids à la naissance des faons ainsi que de leur survie. La population menacée de caribou de la Gaspésie servira comme modèle d’étude afin de répondre aux objectifs de mon projet de doctorat.

L’étude évaluera la variabilité individuelle de la diète et de la condition physiologique du caribou de la Gaspésie à l’aide de marqueurs isotopiques et d'éléments traces. L’étude permettra aussi d’en apprendre davantage sur l’écologie alimentaire et les interactions trophiques entre le caribou, l’orignal et leurs prédateurs dans le parc de la Gaspésie.

Sites d'études

L'étude se déroulera dans le parc national de la Gaspésie où l'on retrouve 3 sommets fréquentés par la population menacée de caribou de la Gaspésie, la crête du mont Logan, le plateau du mont Albert et la région des McGerrigle. On y retrouve 3 zones de végétation, la toundra alpine, la sapinière à bouleau blanc et une zone de transition entre les deux constituée d'arbres plus petits et rabougris. La population a été désignée comme menacée en 2000 selon la loi des espèces en péril et la taille de la population est estimée à environ 70 caribous en 2017.

Matériel et méthodes

Nous avons capturé 44 caribous et échantillonné des poils et du sang en 2013 et en 2014. Nous avons aussi récolté du poils d'orignal, de coyote et d'ours noir lors de diverses activités de chasse ou de piégeage de 2016 à 2018 ainsi que plus de 500 échantillons de plantes dans l'aire d'étude. J'ai analysé la concentration en éléments traces dans les poils de caribou ainsi que les concentrations isotopiques en carbone et en azote chez toutes ses espèces.

Résultats attendus

Mon projet de doctorat permettra de fournir des informations essentielles à la compréhension de l'écologie de ce troupeau isolé de caribous et pourra aussi contribuer à son rétablissement. Nous aurons aussi de l'information détaillée sur le réseau trophique du parc national de la Gaspésie. Cette étude est aussi la première étape qui permettra de relier la nutrition et la condition physiologique à la reproduction ainsi qu'à la survie.

 
 

Communications scientifiques

Rioux, È., Pelletier, F., St-Laurent, M.-H., 2019. Influence of lipids on stable isotope ratios in mammal hair: highlighting the importance of validation. Ecosphere, 10(5). Article #e02723. DOI: 10.1002/ecs2.2723.

 
© 2019 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com