Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

Catherine Pouchet

 

Étudiante 2è cycle

Département de biologie, Université Laval

Pavillon Alexandre-Vachon
1045 avenue de la Médecine
Université Laval
Québec
Québec, Canada
G1V 0A6

418.656.2131 poste 403490
catherine.pouchet.1@ulaval.ca

 

 


 
 
 

Projet de recherche

Détermination des effets du parasitisme sur la condition corporelle des orignaux selon leur charge de tiques d'hiver (Dermacentor albipictus) et les conditions environnementales

Introduction

Les relations hôte-parasites représentent des équilibres fragiles pouvant être modifiés par de nombreux facteurs environnementaux. La densité des populations hôtes et les changements climatiques peuvent modifier la prévalence et le niveau d’infestation parasitaire, ayant un impact sur la condition corporelle et la dynamique de population de l’hôte. En plus d’être infestés par la tique d’hiver (Dermacentor albipictus), un ectoparasite hématophage, les orignaux du Québec (Alces alces) sont les hôtes de plusieurs espèces d’endoparasites. Les effets combinés des parasites peuvent être antagonistes ou additifs, et ainsi exacerber les effets qu’une seule espèce de parasite aurait sur son hôte. Il est donc possible qu’il existe une interaction entre les endoparasites et les ectoparasites de l’orignal, affectant davantage leur condition corporelle. Les effets des autres parasites pourraient par exemple être plus grands chez les orignaux déjà affectés par une grande abondance de tiques.

Notre objectif général est de déterminer s’il existe une interaction entre les différentes espèces de parasites, à savoir si leurs effets sur la condition corporelle des orignaux peuvent être additifs, et ce, selon différents facteurs environnementaux. Plus précisément, notre premier objectif sera de déterminer l'effet du niveau d'infestation par la tique d'hiver et les principaux endoparasites sur la condition corporelle des orignaux. Notre deuxième objectif sera de déterminer l'existence d'une interaction synergique ou antagoniste entre la tique d'hiver et les endoparasites en déterminant si les orignaux ayant une grande charge de tiques auront une charge d'endoparasites supérieure ou inférieure comparativement à un orignal ayant une faible infestation de tiques. Finalement, nous tenterons de déterminer l'effet des conditions climatiques sur la charge parasitaire, tout en prenant en compte la densité des populations d'orignaux des différentes régions échantillonnées.

Sites d'études

Nous échantillonnerons trois grandes zones de chasse au Québec. Les zones 1 et 2 (selon la nomenclature du gouvernement du Québec) correspondent à la région du Bas Saint-Laurent-Gaspésie, où la densité de population d’orignaux a été estimée à 8,9 orignaux/10 km2 à l’hiver 2018 (MFFP, 2018). La zone 10 correspond à la région de l’Outaouais, où la densité d’orignaux était estimée à 1,5 orignaux/10 km2 en 2010 (MFFP, 2015). Finalement, la dernière zone de chasse choisie correspond à la zone 27, qui se trouve dans la région de Québec. L’échantillonnage dans cette zone se fera à partir de la seigneurie de Beaupré, où la densité d’orignaux en 2013 était estimée à 14,8 orignaux/10 km2 (MNR, 2013). Nous utiliserons aussi les orignaux marqués dans 4 régions du Québec qui mourront naturellement dans le cadre d’une étude expérimentale conjointe sur lesquels je pourrai effectuer une autopsie plus détaillée que pour les animaux morts à la chasse.

Matériel et méthodes

Nous obtiendrons les données des conditions météorologiques (date de la fonte complète du couvert de neige au printemps, moyenne des températures minimales et maximales journalières de l'été et l'automne, moyenne du taux d'humidité relative journalier de l'été et l'automne) pour chacune des zones échantillonnées provenant des stations d’Environnement Canada. Nous ferons un décompte et une identification visuelle pour les endoparasites du foie, du coeur, des poumons et du cerveau. Nous prélèverons un échantillon sanguin et ferons des PCR pour identifier les microparasites sanguins et nous prélèverons le contenu intestinal distal pour l'identification et le dénombrement des parasites gastro-intestinaux. Nous effectuerons un décompte de tiques d'hiver sur les carcasses des orignaux et nous évaluerons la condition corporelle de chaque orignal selon leur masse corporelle et l'épaisseur de gras sous-cutané corrigés pour le sexe et l'âge des individus.

Résultats attendus

À la fin de ce projet, nous nous attendons à mieux comprendre l’impact des infections parasitaires sur la santé des orignaux au Québec dans un contexte de changements climatiques et dans une situation d’augmentation de la présence de la tique d’hiver. De plus, ce projet nous permettra de déterminer s’il existe des interactions potentielles entre la tique d’hiver et les endoparasites, à savoir si la présence des tiques chez un orignal contribue aux infections secondaires d’endoparasites, et si l’effet combiné de ces infestations est additif et détériore davantage la condition corporelle des orignaux. Ce projet nous permettra de quantifier le niveau d’infestation des tiques, en plus de nous fournir une idée globale de la diversité et de l’abondance d’endoparasites chez les orignaux du Québec. Finalement, nous pourrons mieux comprendre comment les conditions climatiques et l’augmentation des densités d’orignaux dans certaines régions du Québec influencent les infections parasitaires.

 
© 2019 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com