Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

Arielle Frenette

 

Étudiante 2è cycle

Département de géographie, Université Laval

Pavillon Abitibi-Price
2405 rue de la Terrasse
Québec
Québec, Canada
G1V 0A6

418.953.0707
arielle.frenette.1@ulaval.ca

 

 


 

Direction

 
 

Projet de recherche

Développement durable au Nunavik dans le contexte du Plan Nord: rencontre de conceptions

Le Plan Nord, annoncé en 2008, officiellement mis en œuvre en 2011, puis revu et refondu en 2015, est un projet du gouvernement du Québec affirmant s’appuyer sur les principes du développement durable. Visant en premier lieu un accès facilité aux ressources naturelles surtout minières (Duhaime et al., 2013), il prévoyait initialement la protection de 50% des territoires du Nord-du-Québec (au nord du 49e parallèle). Le caractère économique du Plan Nord étant proéminent, cette mise en réserve du territoire fait en quelque sorte office de « compensation ». En réaction au Plan Nord, le Plan Nunavik (Parnasimautik) a été publié en 2014. Ce document fait part des priorités des Inuit du Nunavik par rapport au développement de la région (Arteau et Hébert, 2011). Il se réclame aussi des principes du développement durable.

Comme le Plan Nunavik fait office de réponse au Plan Nord, nous émettons l’hypothèse que l’argumentaire du Gouvernement du Québec s’articule d’une logique économique du développement durable, alors que les instances d’administration régionale du Nunavik priorisent plutôt l’aspect social, par l’ancrage des pratiques traditionnelles. Les études ont déjà démontré qu’il existe une duplicité de représentations du territoire nordique du Nunavik (Arteau et Hébert, 2011; Rivard et al., 2011; Milot et al., 2012). D’un côté, le Québec méridional percevrait ce territoire comme un espace à découvrir et à développer (Rivard et al., 2011). De l’autre côté, les Inuit du Nunavik entretiendraient un «rapport identitaire à leur territoire», dont les ressources sont essentielles à leur subsistance, et cherchent à y affirmer leur droit de gestion (Arteau et Hébert, 2011). Ce constat nous amène à nous poser la question suivante: quelles sont les principales conceptions du développement durable à l’œuvre dans le Plan Nord et le Plan Nunavik et quelles représentations du territoire ces conceptions véhiculent-elles?

Le projet de recherche sera basé sur une étude de cas portant sur le débat de l'inclusion de la rivière Nastapoka aux limites du Parc national Tursujuq (2006-2012), qui a laissé place à plusieurs consultations et débats publics. L'inclusion de la rivière et de son bassin versant aux limites du Parc contribue à la soustraire d'un développement hydroélectrique, en protégeant plutôt son patrimoine naturel (Bibaud et Grenier, 2012). Quelle place a pris la vision durable du Plan Nord lors des débats entourant les projets concrets de développement durable au Nunavik, tels que la protection de la rivière Nastapoka?

L’objectif principal de ce projet de recherche est de poser un regard critique sur le concept de développement durable, en:

  1. contribuant à documenter le Plan Nord sur le point du concept de développement durable sur lequel il s'appuie;
  2. analysant les conceptions du développement durable qui sous-tendent le Plan Nord et le Plan Nunavik en les reliant aux représentations des territoires qui les accompagnent;
  3. documentant le processus de déploiement des objectifs durables du Plan Nord, concrètement, par l’étude de cas de la mise en protection de la rivière Nastapoka.


Pour répondre à ces objectifs, nous baserons la recherche dans un premier temps sur une revue de littérature scientifique, ainsi que sur la comparaison des documents officiels. Cette démarche visera à mieux caractériser le contexte de création et de déploiement du Plan Nord. Dans un deuxième temps, le mémoire mènera une étude de cas, pour laquelle seront utilisées des sources premières (telles que les archives des Parcs Nunavik et les mémoires d’audiences publiques).

Références:
Arteau, J.-F. & Hébert, M. (2011). Le Plan Nunavik, une réponse au Plan Nord. Recherches amérindiennes au Québec, 41(1), 65-66.
Bibaud, J. & Grenier, A.A. (2012). Patrimonialisation des territoires en milieu nordique et gouvernance. Téoros, 31(1), 39-47.
Duhaime, G., Brousseau, S., Grenier, J., Therrien, A., Beaudoin-Jobin, C., Lacombe, S. & Clain, O. (2013). Le développement du Nord et le destin du Québec. Recherches sociographiques, 54(3), 477-511.
Milot, N., Larivière, V. & Grenier, A.A. (2012). La cogestion des parcs du nord du Québec en contexte d’incertitude. Téoros, 31(1), 82-91.
Rivard, É., Desbiens, C. & Hébert, M. (2011). Le Plan Nord, monstre à deux têtes et autres chimères géographiques. Recherches amérindiennes au Québec, 41(1), 83-89.

 
© 2018 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com