Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

Chloé Martineau

 

Étudiante 2è cycle

Département de géomatique appliquée, Université de Sherbrooke

Campus de Sherbrooke
2500, boul. de l'Université
Université de Sherbrooke
Sherbrooke
Québec, Canada
J1K 2R1

819.821.8000 poste 62506
Chloe.Martineau@USherbrooke.ca

 

 


 

Direction

 
 

Projet de recherche

Apport des simulations du couvert nival du modèle SNOWPACK pour la prédiction d’habitat du caribou de Peary (Rangifer tarandus pearyi) dans l’archipel Arctique canadien

Les changements climatiques en Arctique induisent des variations importantes à plusieurs niveaux, comme des événements de pluie-sur-neige de plus en plus fréquents. La pluie-sur-neige peut avoir des impacts très importants sur l’environnement, notamment au niveau de la faune herbivore. En effet, le retour des températures froides après l’épisode de pluie-sur-neige forme une croûte de glace qui enclave la végétation au sol. Celle-ci devient donc inaccessible pour les herbivores, souvent pour de longues périodes et sur de grands territoires, ce qui peut entraîner des épisodes de mort massive. Beaucoup de ces épisodes sont connus et documentés, notamment chez le caribou de Peary (Rangifer tarandus pearyi) dans l’archipel Arctique canadien (AAC).

Une équipe de chercheurs à Environnement et Changement Climatique Canada étudie le caribou de Peary depuis plus de 50 ans. Ils ont une excellente connaissance de la dynamique des populations de caribou de Peary et de l’état actuel de l’espèce, qui a été désignée en péril en 2010 par le COSEPAC. Cette équipe a récemment créé un modèle de prédiction de l’habitat du caribou de Peary couplant des données de comptes de caribous et des variables environnementales, mais il ne prend pas en compte la variation et la complexité du couvert nival en Arctique. Or, le couvert nival a un impact direct sur l’accessibilité à la nourriture du caribou de Peary, ce qui peut limiter la croissance et la survie des individus. Dans le contexte actuel où les changements climatiques modifient l’environnement de cette espèce en péril, il devient nécessaire de considérer la création d’un Système d’Informations Géographiques (SIG) permettant de prédire l’habitat du caribou de Peary incluant l’étude de la neige. En parallèle, l’équipe du Groupe de Recherche Interdisciplinaire sur les Milieux Polaires (GRIMP) de l’Université de Sherbrooke a créé un outil permettant de simuler et spatialiser les conditions de neige dans l’Arctique avec le modèle SNOWPACK. Par contre, la résolution spatiale grossière des simulations de neige n’a pas permis à celles-ci d’être intégrées dans un modèle de prédiction d’habitat qui demande une échelle plus locale.

Les objectifs de mon projet sont donc de (a) développer un outil SIG de modélisation spatiale à haute résolution spatiale des propriétés nivales affectant l’accès à la nourriture pour le caribou de Peary au Canada, adaptable à divers critères climatiques et de neige et de (b) prévoir la qualité d’habitat du caribou sur l’horizon 2100 à l’aide de modèles de réanalyse climatique (MERRA) et de neige couplés.

 
© 2018 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com