Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

Laurent De Vriendt

 

Étudiant 3è cycle

Département de biologie, Université Laval

Pavillon Alexandre-Vachon
1045 avenue de la Médecine
Université Laval
Québec
Québec, Canada
G1V 0A6

418.262.0127
laurent.de-vriendt.1@ulaval.ca

 

 


 
 
 

Projet de recherche

Succession des forêts boréales perturbées par l'orignal

La sapinière à bouleau blanc de l’est de la Gaspésie est sujette à l’exploitation industrielle et à des pressions de broutement élevées par l’orignal. Suite aux coupes forestières, le broutement par les grands herbivores est susceptible de nuire à la régénération de la sapinière et de mener le milieu, via différentes compositions floristiques initiales, vers des voies de succession alternatives. Afin de préserver l’intégrité des environnements exploités et de favoriser leur résilience, le maintien des communautés végétales et de leurs patrons de succession est primordial. Dans l’étage montagnard de la sapinière à bouleau blanc de l’est, on observe déjà par endroits un échec de la régénération arborée et l’établissement de prairies forestières présentant des signes d’utilisation par l’orignal. Les mécanismes conduisant à l’établissement et au maintien de ces praires sont pour l’instant inconnus, mais impliquent probablement une perturbation ponctuelle. L’étude de ces prairies pourrait nous permettre de mieux comprendre comment l’orignal, conjointement à une perturbation ponctuelle, peut conduire la sapinière à bouleau blanc vers des voies de succession alternatives et empêcher la régénération arborée.

L’objectif général de ce projet est donc d’évaluer le rôle de l’orignal sur la succession et la régénération de la sapinière à bouleau blanc de l’est. Cet objectif sera décliné en 3 chapitres: 1) Évaluer la réponse des communautés floristiques initiales au broutement de l’orignal suite aux coupes forestières et définir si celles-ci s’engagent vers des voies de succession alternatives au-delà d’une certaine intensité de broutement; 2) Déterminer l’effet du broutement de l’orignal sur la dynamique de régénération forestière suite aux coupes forestières et 3) Déterminer le rôle de l’orignal et des perturbations naturelles dans l’apparition et le maintien des prairies forestières.

Trois territoires fauniques structurés se trouvant au centre de la péninsule gaspésienne seront utilisés lors de ce projet: la réserve faunique de Matane, la ZEC Cassault et la réserve faunique des Chic-Chocs. Les trois régions font partie du domaine bioclimatique de la sapinière à bouleau blanc de l'Est. La température moyenne annuelle se situe entre 1°C et 2°C et les précipitations y sont abondantes.

Pour répondre aux questions des deux premiers chapitres, un dispositif d’exclos et de parcelles appariées comptant au total 16 sites (5 Casault; 6 Matane; 5 Chic-Chocs) a été mis en place en 2010 et en 2011. Des inventaires de brout seront utilisés afin de quantifier l’intensité du broutement par les orignaux pour chaque site. Les compositions floristiques initiales et des inventaires de régénération seront ensuite utilisés afin d'évaluer la réponse des communautés floristiques initiales au broutement de l’orignal suite aux coupes forestières et de déterminer l’effet de l'orignal sur la régénération forestière. L'approche statistiques comprendra des analyses mutlivariées, incluant des analyses de composantes principales (PCA), des analyses de redondance partielles (partial RDA), ainsi que des Principal Responses Curves (PRC). Pour le troisième chapitre, des prairies forestières de l’étage montagnard seront visitées et échantillonnées afin de déterminer le rôle de l’orignal et des perturbations naturelles dans l’apparition et le maintien de celles-ci.

 
© 2018 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com