Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

Lou Monteil

 

Étudiante 3è cycle

Département de géographie, Université Laval

Pavillon Abitibi-Price
2405 rue de la Terrasse
Université Laval
Québec
Québec, Canada
G1V 0A6

418.446.3989
lou.monteil.1@ulaval.ca

 

 


 

Direction

 
 

Projet de recherche

Mortalité causée par la tordeuse des bourgeons de l'épinette: influence de la mosaïque forestière et du climat

Les pertes importantes de forêt en Amérique du Nord sont dues à plusieurs facteurs naturels comme le feu, les épidémies d’insectes, les maladies, la sécheresse, etc. Elles peuvent avoir un impact important sur l’économie des pays touchés mais aussi un impact écologique notamment dans un contexte de changement climatique.
Au Québec (Canada) les épidémies d’insectes et notamment de tordeuse des bourgeons de l’épinette (TBE) arrivent de manière synchrone sur de vastes étendues. Plusieurs études montrent que le climat et la composition forestière sont des facteurs important du développement des épidémies. Le climat affecte directement le cycle de développement de la TBE mais aussi les arbres hôtes, par exemple les sécheresses les rendent plus vulnérables. La composition forestière affecte aussi directement les insectes car ils sont spécifiques dans le choix de leurs hôtes: une forte abondance d’arbres hôtes favorisera les épidémies alors qu’une grande quantité d’arbres non-hôtes diminuera la ressource disponible et pourrait avoir un effet de protection pour les arbres hôtes.
L’objectif principal de cette thèse est de mieux comprendre les mécanismes en œuvre lors d’une épidémie de TBE au Québec et notamment l’impact de la composition forestière et du climat. De plus elle explorera l’utilisation de différents outils de télédétection pour étudier la tordeuse des bourgeons de l’épinette. Elle sera articulée autour de quatre grands objectifs: 1) comparer l’épidémie de TBE précédente (années 70-80) avec l’actuelle (années 2000-2010), 2) comprendre l’importance relative des facteurs climatiques et de composition forestière sur la sévérité de l’épidémie en fonction de l’échelle spatiale et l’évolution temporelle de l’épidémie (début, milieu, fin d’épidémie), 3) donner des informations plus précises sur la défoliation causée par la TBE et sur les variations interannuelles en prenant en compte toute la saison de croissance grâce à des données quasi journalières, 4) comparer l’utilisation des relevés aériens, des images satellitaires Landsat et des images satellitaires MODIS pour cartographier et étudier la défoliation causée par le TBE.
La zone d’étude pour les objectifs 2 et 3 couvrira les zones touchées par les épidémies de TBE dans le Québec méridional grâce à l’utilisation de données satellitaires LANDSAT et MODIS tandis que la zone d’étude des objectifs 1 et 4 sera focalisée sur la Côte Nord au Québec, zone touchée par les deux épidémies de TBE traitées et où des données ont été récoltées. L’approche utilisée sera basée sur l’étude de données de télédétection (relevés aériens et images satellitaires) validées par des relevés de terrain. L’analyse de ces données sur la végétation sera combinée avec des données climatiques pour voir l’influence du climat sur les épidémies de TBE.
Cette thèse permettra d’évaluer la théorie sylvicole qui regarde l’effet de la biodiversité forestière sur la minimisation des épidémies mais aussi d’apporter des renseignements sur l’interaction entre le climat et les épidémies. Elle pourra aider à la mise en place de stratégies sylvicoles pour réduire l’effet des épidémies et de stratégies de détection précoce des zones touchées grâce à la télédétection.

 
© 2018 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com