Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

Barbara Vuillaume

 

Étudiante 3è cycle

Département de biologie, Université Laval

Pavillon Alexandre-Vachon
1045 avenue de la Médecine
Université Laval
Québec
Québec, Canada
G1V 0A6

418.656.2131
barbara.vuillaume.1@ulaval.ca

 

 


 
 
 

Projet de recherche

Déterminants environnementaux de la survie des caribous migrateurs

La survie chez les ongulés varie selon divers paramètres liés à l’habitat ou à d’autres paramètres démographiques comme le rapport des sexes ou le recrutement. Ces variations dépendraient de la sensibilité relative de chaque classe d’âge et de sexe aux déterminants environnementaux tels que le climat ou la disponibilité des ressources alimentaires. Plusieurs populations du genre Rangifer montrent actuellement un déclin, comme c’est le cas pour les troupeaux Rivière-George (RG) et Rivière-aux-Feuilles (RAF) du nord du Québec et du Labrador. Ces troupeaux montrent de fortes variations démographiques. Le caribou est une ressource clé dans l’écosystème arctique, tant aux niveaux écologique, économique que social. Afin d’apporter des mesures de gestion et de conservation de l’espèce adéquates, il est nécessaire d’identifier les déterminants de la survie auxquels répondent les différentes classes d’âge et de sexe de caribous migrateurs. Dans le cas des troupeaux RG et RAF, des travaux précédents suggèrent une corrélation positive entre la baisse de la survie annuelle des femelles et le déclin observé de ces populations.

Notre objectif est d’identifier les déterminants environnementaux (climat, ressources végétales) et leurs effets sur la survie des caribous migrateurs des troupeaux RG et RAF en fonction de l’âge, du sexe et de la masse des animaux. Les variations annuelles et saisonnières de la survie seront considérées afin de repérer les périodes à risque et préciser l’impact des facteurs considérés sur la survie. Nous testerons que: (1) les changements observés dans la survie sont effectivement corrélés aux phases de croissance et de déclin, et ce, indépendamment des facteurs environnementaux ; (2) la rapidité et l’importance du déclin dans une population sont principalement liées au déclin de la survie des femelles adultes.

Nous utiliserons les données issues du suivi satellitaire, débuté en 1991, de plus de 600 caribous de sexe connu. Nous testerons les effets de différentes variables environnementales et individuelles sur la survie des deux sexes. La survie des juvéniles sera évaluée grâce à la pose de colliers sur des femelles avec jeune pendant 3 ans. Des données caractérisant la mortalité juvénile, la condition corporelle de la mère, le climat et la productivité végétale seront mises en relation avec le taux de survie des juvéniles. Un dernier point portera sur l’association entre le rapport faons/femelles adultes à l’automne et les variables suivantes: la taille du troupeau, les indices climatiques et ceux de productivité végétale. Cette partie s’appuie sur une base de données incluant les séries temporelles de recrutement depuis 1973.

Ce projet permettra d’approfondir notre connaissance de la dynamique de population des troupeaux RG et RAF du nord du Québec et du Labrador en élucidant les déterminants de la survie. Il alimentera aussi les stratégies de gestion de la faune pour ces troupeaux pour lesquelles la survie individuelle joue un rôle clé.

 
© 2018 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com