Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

Pascale Ayotte

 

Étudiante 2è cycle

Département de biologie, Université Laval

Pavillon Alexandre-Vachon
1045 avenue de la Médecine
Université Laval
Québec
Québec, Canada
G1V 0A6

418 656.2131 poste 8152
pascale.ayotte.1@ulaval.ca

 

 


 
 
 

Projet de recherche

Stratégies biodémographiques du cerf de Virginie en réponse aux variations des conditions environnementales à l’île d’Anticosti

La stochasticité environnementale et la densité de population induisent des variations dans la qualité et la disponibilité des ressources. Ces variations contribuent à moduler les stratégies biodémographiques. Par exemple, les femelles qui se reproduisent ajustent leur comportement en modifiant l’allocation des ressources aux différents paramètres de la condition corporelle et à l’effort reproducteur. Dans un contexte de surabondance d’un grand herbivore, soit le cerf de Virginie (Odocoileus virginianus) de l’île d’Anticosti, ce projet vise à déterminer l’impact des facteurs environnementaux sur plusieurs composantes biodémographiques individuelles des femelles afin de comprendre les compromis individuels dans l’allocation des ressources. Il s’inscrit dans l’axe de recherche 1.2 du Centre d’études nordiques qui vise à améliorer notre compréhension de la structure et du fonctionnement des écosystèmes nordiques.

Nous utiliserons les données d’un suivi de plus de 14 ans de mesures de composantes biodémographiques de cerfs abattus à la chasse sportive à l’île d’Anticosti (2002-2015), en mettant l’emphase sur les données recueillies sur les femelles adultes (= 2 ans). Des indices de la condition corporelle (masse corporelle, réserves de gras, etc.) et de la reproduction (signes de lactation, cicatrices d’ovulation, etc.) permettront de mesurer l’allocation énergétique des individus pour différentes composantes en réponse aux conditions environnementales. Nous utiliserons la densité de population et les conditions climatiques (température et précipitations) pour évaluer l’influence des conditions environnementales sur les stratégies biodémographiques des femelles. La disponibilité d’un tel suivi de population à long terme permettra de vérifier comment la variabilité dans les conditions environnementales à différentes périodes (annuelle, à la naissance et avec un délai temporel) influence l’allocation des ressources aux paramètres de la condition corporelle et à l’effort reproducteur. La situation du cerf à l’île d’Anticosti permet de dresser des patrons biodémographiques généraux qui s’avèrent des outils précieux pour prédire la dynamique future de la population de cerfs en fonction des contraintes environnementales et orienter les mesures de gestion et conservation. À plus large échelle, ce projet fournira des informations très utiles à la compréhension des enjeux liés aux problématiques de surabondance des cervidés.

 
© 2018 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com