Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

Florence Lanouette

 

Étudiante 2è cycle

Département de génie civil et de génie des eaux, Université Laval

Pavillon Adrien-Pouliot
1065 avenue de la Médecine
Université Laval
Québec
Québec, Canada
G1V 0A6

581.996.5915
florence.lanouette.1@ulaval.ca

 

 


 
 
 

Projet de recherche

Développement d’une procédure de design des infrastructures de transport construites sur le pergélisol tenant compte de l’accumulation de neige le long du remblai

Dans les régions nordiques, les infrastructures de transport jouent un rôle prédominant pour la subsistance, le développement économique et le maintien d’une qualité de vie des populations. Néanmoins, leur présence induit des perturbations de la température à la surface du sol. Combinée aux changements climatiques, cette modification de l’équilibre thermique engendre la dégradation du pergélisol sous-jacent affectant la capacité portante du sol d’infrastructure et pouvant causer des tassements importants endommageant significativement les infrastructures. Un impact notable de la construction d’une route ou d’une piste d’atterrissage est qu’en faisant obstacle au vent, elles favorisent l’accumulation de neige le long de la pente du remblai à l’abri des vents dominants. La maintenance des voies de circulation en hiver contribue aussi à augmenter l’épaisseur de neige au pied du remblai. Cet épaississement localisé du couvert neigeux accroît significativement la rétention de chaleur dans le sol grâce aux propriétés isolantes de la neige. Le sol ne peut donc plus se refroidir autant en hiver et le pergélisol se dégrade préférablement sous les pentes et le pied du remblai.

L’objectif de ce projet de recherche est de développer une procédure de design permettant de prendre en compte cette accumulation de neige le long des remblais. Le travail de terrain implique d’abord l’instrumentation et la surveillance des régimes thermiques d’une section transversale pour deux routes d’essais, soit une au Nunavik (Tasiujaq) et l’autre au Yukon (Beaver Creek).

Les données collectées aux deux sites serviront à calibrer un modèle thermique 2D quantifiant le bilan thermique à l’interface entre la neige et la surface du sol. Une fois le modèle jugé représentatif des conditions mesurées aux sites d’essais, diverses simulations seront réalisées afin de quantifier l’impact de la hauteur du remblai et de l’angle de ses pentes sur le bilan thermique.

 
© 2018 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com