Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

Antoine Gagnon-Poiré

 

Étudiant 3è cycle

Centre Eau-Terre-Environnement, INRS-ETE

Centre Eau Terre Environnement
490, rue de la Couronne
INRS-ETE
Québec
Québec, Canada
G1K 9A9

418.454.6043
Antoine.Gagnon-Poire@ete.inrs.ca

 

 


 
 
 

Projet de recherche

Reconstitution paléoclimatique millénaire de la région boréale du Québec-Labrador à partir des sédiments annuellement laminés de Grand Lake au Labrador, Est du Canada

Au Québec-Labrador, la persistance de conditions de faibles apports en eau pendant plusieurs années consécutives représente un risque important auquel est exposée la production d’hydro-électricité. Plusieurs facteurs influencent le système hydro-climatique de ce territoire. Les forçages externes (par ex. forçage orbital, volcanisme et insolation) ont affecté l’hydro-climat planétaire à long terme, alors que les forçages internes dus aux interactions entre les différents compartiments du système terrestre, comme les oscillations Nord-Atlantique (NAO), Atlantique Multi-décennal (l'AMO) et Arctique (OA), influencent la variabilité climatique inter-décennale et les conditions météorologiques régionales. Il est donc essentiel d’obtenir des reconstitutions hydro-climatiques millénaires à haute-résolution, afin de comprendre l'évolution passée, actuelle et future des ressources en eau. Or, les données instrumentales d’avant 1970 sont inexistantes dans cette région.
Ce projet a pour objectif principal de reconstituer la variabilité hydro-climatique de la forêt boréale du Québec-Labrador durant le dernier millénaire en utilisant un enregistrement unique de sédiments annuellement laminés découvert à Grand Lake.
Spécifiquement, ce projet vise à: (1) établir la chronostratigraphie de la séquence sédimentaire par le comptage des varves, supportée par des datations radiométriques (210Pb, 137Cs et 14C); (2) reconstruire quantitativement les conditions hydroclimatiques de la région à une résolution annuelle en utilisant des indicateurs sédimentologiques et géochimiques; (3) reconstruire la variabilité inter-annuelle du régime hydrologique des rivières telles que les crues et les événements de précipitations extrêmes en comparant statistiquement les données instrumentales existantes avec les propriétés des sédiments (par ex. épaisseur et granulométrie des couches saisonnières); (4) expliquer les variabilités climatiques régionales en comparant les données à d’autres enregistrements climatiques (par ex. séries dendrochronologiques, sédiments marins) et aux grandes oscillations climatiques naturelles.
Les caractéristiques limnogéologiques de Grand Lake telles que l’abondance des sédiments fins dans le bassin versant, les forts apports fluviatiles (jaugés depuis 1978), sa stratification due à la présence d’eau salée et sa grande profondeur en font un candidat exceptionnel pour la préservation de sédiments varvés sur une longue période. Grand Lake a été carotté durant l’hiver 2010.
Les résultats préliminaires obtenus à partir d’images tomographiques à haute résolution ont révélé un enregistrement sédimentaire varvé de grande qualité qui couvre les 200 dernières années (Fortin et al. 2012). La bathymétrie à haute résolution du lac et des profils de sous-surface ont été obtenus en juillet 2016. De plus, 9 carottes courtes prélevées à des endroits stratégiques se sont révélées une fois de plus entièrement laminées, avec des varves d'environ 1 cm d'épaisseur. Du carottage long est planifié dans les sites les plus prometteurs durant l’hiver 2017, afin d’obtenir de longues séquences sédimentaires varvées composites (~5 m) couvrant le dernier millénaire et même plus.
Les carottes seront analysées par des méthodes novatrices comprenant: 1) la visualisation en 3D et l’analyse de la densité des sédiments à partir des images obtenues au CT-scanner; 2) une analyse géochimique des sédiments à très haute résolution (100 microns) par micro-fluorescence X à partir de l’ITRAX Core Scanner; 3) une technique unique d’analyse d’images au microscope électronique à balayage permettant de caractériser les fines varves et d’obtenir la granulométrie de chaque couche sédimentaire annuelle (Lapointe et al., 2012; Francus et al., 2008).
Des lacs varvés tels que Grand Lake sont rares dans le monde et aucune étude du genre n’a été publiée au Québec-Labrador. Ce projet, issu d’une collaboration entre Hydro-Québec, Hydro-Manitoba, Ouranos, l’UQÀR, l’UQÀM, l’ULaval et l’INRS, fournira des outils statistiques, des données de grande valeur scientifique et une perspective millénaire sur le risque de faible hydraulicité persistante dans les régions en production hydro-électrique, un secteur économique stratégique pour le développement durable des régions nordiques.

 
 

Communications scientifiques

Nzekwe, O.P., Francus, P., St-Onge, G., Lajeunesse, P., Fortin, D., Gagnon-Poiré, A., Phillippe, E.G.H., Normandeau, A., 2018. Recent sedimentation in three adjacent fjord-lakes on the Québec North Shore (Eastern Canada): facies analysis, laminae preservation and potential for varve formation. Canadian Journal of Earth Sciences, 55(2): 138-153. DOI: 10.1139/cjes-2017-0070.

Normandeau, A., Lajeunesse, P., Trottier, A.-P., Gagnon-Poiré, A., Pienitz, R., 2017. Sedimentation in isolated glaciomarine embayments during glacio-isostatically induced relative sea level fall (northern Champlain Sea basin). Canadian Journal of Earth Sciences, 54(10): 1049-1062. DOI: 10.1139/cjes-2017-0002.

Normandeau, A., Lajeunesse, P., Gagnon-Poiré, A., Francus, P., 2016. Morphological expression of bedforms formed by supercritical sediment density flows on four fjord-lake deltas of the south-eastern Canadian Shield (Eastern Canada). Sedimentology, 63(7): 2106-2129. DOI: 10.1111/sed.12298.

 
© 2018 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com