Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

Mathieu Barrère

 

Étudiant 3è cycle

Département de géographie, Université Laval

Pavillon Abitibi-Price
2405 rue de la Terrasse
Université Laval
Québec
Québec, Canada
G1V 0A6

418.656.3340 poste 4508
mathieu.barrere.1@ulaval.ca

 

 


 
 
 

Projet de recherche

Évolution couplée de la neige, du pergélisol et de la végétation arctique et subarctique

Une des conséquences du réchauffement climatique est la fonte du pergélisol, ce qui pourrait se traduire par la transformation en CO2 et CH4 du carbone organique qui y est piégé. Ces gaz à effet de serre pourraient être libérés dans l’atmosphère en très grandes quantités, ce qui représenterait une des plus fortes rétroactions positives sur le climat. Prédire ces effets nécessite l’étude de l’évolution du régime thermique du pergélisol et des facteurs qui l’influencent, notamment la neige. La couverture neigeuse, de par son pouvoir isolant, a un très fort impact sur les échanges de chaleur entre pergélisol et atmosphère. Le flux de chaleur à travers la neige dépend de la hauteur du manteau neigeux, mais surtout de la conductivité thermique de la neige. Cette variable est elle-même très dépendante des conditions climatiques, qui conditionnent le métamorphisme de la neige, et de la végétation, qui limite sa compaction par le vent et la formation de croutes de vent à faible pouvoir isolant. Le but de ce travail est de suivre l’évolution saisonnière des propriétés physiques de la neige dans une station arctique (Ile Bylot, 73°N) et une station subarctique (Umiujaq, 56°N) en utilisant des stations automatiques de mesure complétées par des mesures manuelles. Les résultats seront interprétés en fonction du couvert végétal et des conditions climatiques. Une modélisation du couvert nival et du pergélisol à l’aide du modèle de neige Crocus couplé à un modèle de sol synthétiseront les résultats et autoriseront des prédictions de l’évolution du régime thermique du pergélisol selon des scénarios climatiques sélectionnés. Des collaborations avec d’autres groupes permettront d’intégrer l’évolution de la végétation et du carbone du pergélisol dans l’évaluation des rétroactions neige-pergélisol-végétation-climat.

 
 

Communications scientifiques

Barrère, M., Domine, F., Decharme, B., Morin, S., Vionnet, V., Matthieu, L., 2017. Evaluating the performance of coupled snow-soil models in SURFEXv8 to simulate the permafrost thermal regime at a high arctic site . Geoscientific Model Development, 10: 3461-3479. DOI: 10.5194/gmd-10-3461-2017.

Domine, F., Barrère, M., Morin, S., 2016. The growth of shrubs on high Arctic tundra at Bylot Island: Impact on snow physical properties and permafrost thermal regime. Biogeosciences, 13: 6471-6486. DOI: 10.5194/bg-13-6471-2016.

Domine, F., Barrère, M., Sarrazin, D., 2016. Seasonal evolution of the effective thermal conductivity of the snow and the soil in high Arctic herb tundra at Bylot Island, Canada. The Cryosphere, 10(6): 2573-2588. DOI: 10.5194/tc-10-2573-2016.

Domine, F., Barrère, M., Sarrazin, D., Morin, S., Arnaud, L., 2015. Automatic monitoring of the effective thermal conductivity of snow in a low-Arctic shrub tundra. The Cryosphere, 9(3): 1265-1276. DOI: 10.5194/tc-9-1265-2015.

 
© 2018 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com