Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

Maxime Wauthy

 

Étudiant 3è cycle

Département des sciences fondamentales, UQAC

Pavillon principal
555, boulevard de l'Université
UQAC
Saguenay
Québec, Canada
G7H 2B1

418.545.5011 poste 7003
maximewauthy@hotmail.com

 

http://132.203.57.253:8080/donneesweb/document/image/perso_3577.jpg

 


 

Lien externe

 
 
 
 

Projet de recherche

Influence du dégel du pergélisol sur les réseaux trophiques aquatiques

Les forêts boréales et la toundra subarctique constituent l’une des plus grandes réserves de carbone organique sur la Terre. Le réchauffement climatique et les changements qui y sont associés au niveau de la dynamique forestière et du dégel du pergélisol ont augmenté le risque de voir ce carbone être converti en gaz à effet de serre. Cette possibilité a suscité un intérêt pour le cycle du carbone dans la toundra, incluant les organismes supérieurs comme le zooplancton qui pourraient être en mesure de convertir le carbone allochtone en croissance somatique avant que celui-ci ne s’échappe vers l’atmosphère. Dans cette thèse, l’accent est mis sur le taux de croissance des populations de zooplancton, ainsi que sur l’assimilation des différentes sources de carbone par ce zooplancton, et ce dans un ensemble d’étangs subissant différents niveaux de dégels du pergélisol. Plus précisément, ce projet a pour objectif (1) d’étudier la distribution verticale du zooplancton dans les mares de thermokarste et sa relation avec le gradient vertical de ressources ; (2) de déterminer le rôle du type de paysage sur le taux de croissance du zooplancton et sur son régime alimentaire, via les différences d’apports en carbone organique dissous (COD) allochtone. Les étangs étudiés seront situés le long d’un gradient de COD, gradient allant de < 0.5 à > 50 mg COD L-1. Ce gradient s’étendra de la forêt boréale jusqu’à la toundra forestière, avec des prélèvements dans la région de la station de recherche du CEN de Whapmagoostui-Kuujjuarapik pour cette dernière. La méthodologie du projet inclura notamment la mesure de l’enzyme de mue des crustacés, la chitobiase, comme indicateur du taux de croissance, ainsi que l’identification et la caractérisation de marqueurs alimentaires d13C spécifiques aux acides gras. Ses recherches contribueront à une meilleure compréhension des écosystèmes dulcicoles arctiques, et permettront de mieux prédire les réponses des communautés zooplanctoniques aux changements climatiques, ainsi que leurs conséquences potentielles sur la chaine trophique.

 
 

Communications scientifiques

Wauthy, M., Rautio, M., Christoffersen, K.S., Forsström, L., Laurion, I., Mariash, H., Peura, S., Vincent, W.F., 2018. Increasing dominance of terrigenous organic matter in circumpolar freshwaters due to permafrost thaw. Limnology and Oceanography Letters, 3(3 - Special Issue: Carbon cycling in inland waters: Progress and perspectives): 186-198. DOI: 10.1002/lol2.10063.

 
© 2018 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com