Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

Kawina Robichaud

 

Étudiante 3è cycle

Département des sciences biologiques, Université de Montréal

Pavillon 2101, boul. Édouard-Montpetit
2101, boul. Édouard-Montpetit
Université de Montréal
Montréal
Québec, Canada

514.772.5295
kawina.zugunruhe@gmail.com

 

http://132.203.57.253:8080/donneesweb/document/image/perso_3516.jpg

 


 
 
 

Projet de recherche

Nettoyage de sols contaminés aux hydrocarbures pétroliers à l’aide de diverses méthodes de bioremédiation en milieu nordique

Cette recherche doctorale comporte trois grands axes de recherche qui visent à développer des méthodes novatrices de bioremédiation des sols contaminés aux HCP et à mieux comprendre les dynamiques des communautés microbiennes qui mènent le processus de décontamination. Quatre projets de recherche sont effectués sous trois grands axes.

Le premier axe concerne la bioremédiation de sols contaminés aux hydrocarbures pétroliers (HCP) dans un climat subarctique au 60° parallèle (Whitehorse, Yukon), en utilisant une approche écosystémique. Pour ce faire, trois projets ont été mis en place depuis 2013. Dans deux des cas, des échelles de taille de 0.15m3 à 1m3 par unité expérimentale ont été choisies pour se rapprocher le plus possible d’un scénario de décontamination à grande échelle. L’aspect innovateur de ce volet se retrouve dans la combinaison des organismes choisis en milieu nordique (champignons, saules et compost). De plus, sur l’un des sites (le site du WOP), il se retrouve une contamination aux métaux et composés chlorés en plus d’une forte contamination aux HCP. L’expérience ne porte pas directement sur ces paramètres, mais leur suivi sera effectué.

Le deuxième axe de la recherche porte sur l’utilisation de matières résiduelles fertilisantes (MRF) et fumier (MRF-F) pour la dégradation de l’huile à moteur dans un climat continental humide à une latitude moyenne (Neuville, Québec). Des mésocosmes de 0.76m3 avec aération contrôlée furent utilisés (site SOL). L’utilisation de BRF et de drêche à cette échelle, de même que l’acquisition des MRF-F dans un rayon très rapproché du centre de traitement, pour tenter d’explorer comment une approche d’économie circulaire pourrait s’appliquer dans un tel contexte, constituent les volets novateurs de cet objectif.

Finalement, dans le troisième axe nous évaluerons l’évolution des communautés bactériennes et fongiques au fil du temps dans les sols que nous tentons de décontaminer. Ce volet vise l’identification les groupes stimulés pas les différents amendements. La génomique est un nouvel outil de choix pour le recensement des communautés microbiennes et ce projet se démarque par l’observation de ces communautés au fil de plusieurs mois et années.  En outre, la quantification génomique des bactéries est de plus en plus commune, mais le rôle des champignons dans la décontamination des HCP en sols nordique est largement sous-étudié.

 
© 2018 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com