Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

Gwyneth A. MacMillan

 

Étudiante 3è cycle

Département des sciences biologiques, Université de Montréal

Pavillon Marie-Victorin
90, avenue Vincent-d'Indy
Université de Montréal
Montréal
Québec, Canada
H3C 3J7

514.343.6111 poste 3185
gwynmacmillan@gmail.com

 

http://132.203.57.253:8080/donneesweb/document/image/perso_3382.jpg

 


 
 
 

Projet de recherche

La biogéochimie et le transfert trophique des contaminants (le méthylmercure et les terres rares) au sein des écosystèmes arctiques d'eau douce en mutation

Les thèmes principaux de mes recherches doctorales sont la biogéochimie et le transfert trophique des contaminants au sein des écosystèmes arctiques d'eau douce dans un Nord en changement. La biogéochimie est l’étude des processus et réactions chimiques, géologiques et biologiques contrôlant le cycle des éléments chimiques dans l’environnement.

Mon projet se concentre sur les mécanismes potentiels par lesquels les changements climatiques peuvent altérer le transport, la transformation et le transfert de ces éléments (C, N, P, Hg, terres rares) au sein des écosystèmes arctiques d’eau douce. Mon projet porte également sur le transfert trophique du méthylmercure, la forme la plus toxique de ce contaminant, dans les lacs et les étangs. Dans le cadre de ce dernier volet, nous concentrons nos efforts sur le rôle clé du zooplancton. Nous étudions également les concentrations naturelles d’éléments de terres rares (ou lanthanides) et leurs potentiels de transfert trophiques au sein des réseaux trophiques de l’Arctique.

Nous examinons un gradient latitudinal (de 20°) allant de la taïga subarctique à Kuujjuarapik-Whapmagoostui (QC), en toundra arctique à Iqaluit (NU) et jusqu’en extrême Arctique à Resolute Bay (NU). Nous étudions également le cycle du mercure au sein des lacs et étangs thermokarstiques (formation par la fonte du pergélisol) dans la région de Kuujjuarapik-Whapmagoostui (QC), de l’île Bylot (NU) et au nord d’Inuvik, aux Territoires du Nord-Ouest. À chaque site, nous effectuons la caractérisation physico-chimique de l’eau, la bathymétrie, l’analyse des carottes de sédiments, ainsi que l’échantillonnage d’algues, de seston, de benthos, de zooplancton et de poissons. Les échantillons biologiques issus des écosystèmes marins (moule, eider à duvet, phoque) et terrestres (lichen, mousse, lagopède, caribou) seront également analysés afin d’en déterminer le contenu en terres rares (ou lanthanides) dans la région subarctique.

 
 

Communications scientifiques

MacMillan, G.A., Chételat, J., Heath, J.P., Mickpegak, R., Amyot, M., 2017. Rare earth elements in freshwater, marine, and terrestrial ecosystems in the eastern Canadian Arctic. , 19: 1336-1345. DOI: 10.1039/c7em00082k.

MacMillan, G.A., Chételat, J., Heath, J.P., Mickpegak, R., Amyot, M., 2017. Rare earth elements in freshwater, marine, and terrestrial ecosystems in the eastern Canadian Arctic ---- Copie ----.

MacMillan, G.A., Girard, C., Chételat, J., Laurion, I., Amyot, M., 2015. High methylmercury in arctic and subarctic ponds is related to nutrient levels in the warming Eastern Canadian Arctic. Environmental Science & Technology, 49(13): 7743-7753. DOI: 10.1021/acs.est.5b00763.

Vonk, J.E., Tank, S.E., Bowden, W.B., Laurion, I., Vincent, W.F., Alekseychik, P., Amyot, M., Billet, M.F., Canário, J., Cory, R.M., Deshpande, B., Helbig, M.J., Jammet, M., Karlsson, J., Larouche, J., MacMillan, G.A., Rautio, M., Walter Anthony, K.M., Wickland, K.P., 2015. Reviews and syntheses: Effects of permafrost thaw on arctic aquatic ecosystems. Biogeosciences, 12(23): 7129–7167. DOI: 10.5194/bgd-12-7129-2015.

 
© 2018 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com