Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

Kim Émond

 

Étudiante 3è cycle

Département de biologie, chimie et géographie, UQAR

850, route de la Mer Institut Maurice-Lamontagne Pêches et Océans Canada
UQAR
Mont-Joli
Québec, Canada
G5H 3Z4

418.775.0670
kim.emond@uqar.ca

 

http://132.203.57.253:8080/donneesweb/document/image/perso_3231.jpg

 


 
 
 

Projet de recherche

Dynamique de population des décapodes : effects du climat et des interactions trophiques sur le crabe des neiges

Le passage de la vie pélagique à la vie benthique (c.-à-d., recrutement) représente une étape cruciale dans le cycle vital de la plupart des organismes marins à phase bentho-pélagique. Il survient uniquement lorsque les larves se sont dispersées, déposées sur le fond et métamorphosées en juvéniles pour amorcer leur vie benthique. Pour les invertébrés marins benthiques, les premiers stades de vie (œuf, larve et juvénile benthique) constituent souvent une étape critique dans le cycle de vie en raison de leur taux de mortalité très élevé. D’ailleurs, les premiers stades de vie benthiques sont généralement les plus sensibles aux variations des conditions environnementales. De légers changements des conditions du milieu (par ex., température de l’eau, salinité, glaces) peuvent générer des taux de mortalité variables chez les premiers stades de vie, entraînant ainsi une forte variabilité temporelle et spatiale du recrutement. Les variations du recrutement joueraient donc un rôle prépondérant dans la dynamique des populations d´invertébrés marins benthiques, particulièrement dans le contexte du changement climatique actuel. Le crabe des neiges (Chionoecetes opilio) est une des plus importantes espèces marines exploitées commercialement dans le Pacifique Nord et l´Atlantique Nord-Ouest en termes de volume et de valeur au débarquement. C’est aussi une espèce qui joue un rôle écologique majeur en structurant le benthos côtier par ses activités de prédation. Les débarquements commerciaux du crabe des neiges montrent des fluctuations de grande amplitude qui ont eu des conséquences socio-économiques importantes. Comprendre les mécanismes à l’origine de ces fluctuations est un sujet de recherche de longue date en écologie. Selon une école de pensées, la variabilité importante de la biomasse commerciale du crabe des neiges pourrait découler d´une production ou d´une survie très variable des premiers stades de vie engendrée par les variations du climat. Une autre école de pensées, au contraire, suppose un contrôle descendant par les grands prédateurs vertébrés. Mon projet vise principalement à examiner les effets induits par les variations du climat et des interactions trophiques sur les premiers stades de vie du crabe des neiges. Au printemps de chaque année depuis 1989, le crabe des neiges est échantillonné dans la baie Sainte-Marguerite à Sept-Îles (Québec, Canada) avec un chalut à perche qui permet de capturer les plus petits crabes. À partir de cette série temporelle d´indices démographiques du crabe des neiges, je documente la variabilité interannuelle de l´abondance des premiers stades de vie et j´explore les causes possibles de cette variabilité (climat, prédation, cannibalisme, etc.). De plus, je développe un(des) modèle(s) de population pour évaluer l’importance de plusieurs facteurs de contrôle sur l’abondance des populations du crabe des neiges exploitées par la pêche commerciale. Il sera possible de prédire l´abondance des populations selon différents scénarios de températures et niveaux d´exploitation par la pêche commerciale, et ainsi évaluer l´efficacité de diverses mesures de gestion.

 
 

Communications scientifiques

Émond, K., Sainte-Marie, B., Galbraith, P.S., Bêty, J., 2015. Top-down vs. bottom-up drivers of recruitment in a key marine invertebrate: investigating early life stages of snow crab. ICES Journal of Marine Science, 72(5): 1336-1348. DOI: 10.1093/icesjms/fsu240.

 
© 2018 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com