Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

Limoilou-Amélie Renaud

 

Étudiante 3è cycle

Département de biologie, Université de Sherbrooke

Campus de Sherbrooke
2500, boul. de l'Université
Université de Sherbrooke
Sherbrooke
Québec, Canada
J1K 2R1

819.821.8000 poste 63020
limoilou-amelie.renaud@usherbrooke.ca

 

 


 
 
 

Projet de recherche

Les effets maternels et la plasticité phénotypique chez les brebis du mouflon d’Amérique (Ovis canadensis)

Comprendre comment le développement de la progéniture dépend de l’environnement maternel est crucial en écologie et en évolution, parce que cet environnement affecte directement la survie et la reproduction du jeune. Issus du concept des soins parentaux, les effets maternels sont définis comme l’influence du phénotype de la mère sur celui de sa progéniture, au-delà de la transmission génétique. Lorsque les mères transmettent des réponses comportementales à leurs filles, les effets maternels peuvent affecter plusieurs générations. Dans un environnement changeant, la plasticité dans les traits maternels est une façon permettant d’investiguer les effets maternels, pour mieux comprendre la capacité des mères à s’adapter aux changements rapides. La période de soins maternels, longue chez les mammifères, peut aussi nous renseigner sur la façon dont les mères affectent la croissance de leur progéniture et potentiellement, leur survie.
Dans les environnements nordiques et tempérés, les dates de naissance coïncident souvent avec le pic de disponibilité des ressources. Dans le cadre de mon doctorat, je vais d’abord explorer la plasticité en dates de naissance chez les brebis du mouflon d’Amérique (Ovis canadensis). En particulier, je vais analyser les patrons de plasticité en dates de naissance absolues et relatives, en lien avec les variabilités annuelles climatiques et météorologiques, ainsi que les caractéristiques maternelles. En second lieu, je me pencherai sur les différences individuelles en terme de soins maternels, et les conséquences potentielles sur la croissance des agneaux. Je vais étudier spécifiquement la lactation, et des échantillons de lait seront analysés pour leur concentration en gras, protéine, lactose et minéraux. Enfin, je vais étudier les différences individuelles en terme de mortalité néonatale. Un suivi régulier des brebis marquées permet la détermination de leur statut de lactation et donc, de leur succès reproducteur. Les caractéristiques maternelles et les facteurs écologiques tels que la prédation pourraient nous renseigner sur ce qui influence la survie dans les premiers jours de vie des nouveau-nés du mouflon, qui dépendent entièrement de la nourriture et de la protection prodigués par leur mère.
Pour répondre à mes questions, je vais utiliser les données issues d’un suivi à long terme du mouflon d'Amérique à Ram Mountain, Alberta, où tous les individus ont été marqués et suivis de la naissance à la mort. Un suivi de la population a commencé en 1971. Le pedigree et les associations mères-agneaux sont connus avec certitude, grâce à des techniques moléculaires et des observations comportementales; tous les agneaux sont marqués à l’intérieur de leur premier été.

 
 

Communications scientifiques

St-Laurent, M.-H., Renaud, L.-A., Leblond, M., Beauchesne, D., 2012. Synthèse des connaissances relatives aux impacts des routes sur l’écologie du caribou. Le Naturaliste Canadien, 136(2): 42-47.

 
© 2018 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com