Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

Mireille Bélanger

 

Étudiante 2è cycle

Département de géographie, Université Laval

Pavillon Abitibi-Price
2405 rue de la Terrasse
Université Laval
Québec
Québec, Canada
G1V 0A6


mireille.belanger.3@ulaval.ca

 

 


 

Direction

 
 

Projet de recherche

Dynamique écologique des mares thermokarstiques en réponse au réchauffement climatique récent, Whapmagoostui-Kuujjuarapik, Québec subarctique

Cette recherche porte sur la dynamique des tourbières subarctiques en réponse aux changements climatiques récents (400 dernières années). Nous nous intéressons plus particulièrement à l’évolution des mares thermokarstiques comblées par la végétation (MTC) dont la formation est associée au réchauffement climatique survenu lors des derniers siècles. La tourbière à l’étude est située au Québec subarctique (Nunavik), sur la côte est de la baie d’Hudson, au sud du village de Whapmagoostui-Kuujjuarapik, plus précisément près de la rivière Sasapimakwananistikw (55º 13’ N, 77º 41’ O). Ce projet s’insère dans un des programmes de recherche du Centre d’études nordiques intitulé “Impact des changements climatiques sur les milieux humides nordiques”. Il traite d’un sujet d’actualité de grande importance, tant pour les citoyens que pour les décideurs, soit les changements climatiques et leurs impacts sur l’environnement. Les résultats serviront à mieux prévoir l’impact des tendances climatique à venir sur ces écosystèmes. Par ailleurs, en étudiant des biotopes (MTC) encore peu abordés en paléoécologie, cette étude permettra de cerner le potentiel de ces milieux pour reconstituer les changements paléoenvironnementaux. L’objectif principal de cette étude est de documenter l’évolution écologique des mares thermokarstiques en réponse au réchauffement climatique récent. Les objectifs spécifiques sont : 1) Vérifier et raffiner la typologie des mares thermokarstiques proposée par Bhiry (2008). Cette typologie sera donc basée sur de critères morphologiques (élévation de la surface par rapport au milieu environnant, forme), écologiques (végétation de la surface) et paléoécologiques (épaisseur de la tourbe, données macrofossiles) ; 2) Retracer la succession temporelle de la végétation dans six MTC, soit pour deux MTC pour chacun des stades ; 3) Analyser les paramètres climatiques afin d’établir les tendances à l’échelle de la région et du site ; 4) Déterminer s’il existe une relation entre les changements de végétation des trois stades de MTC et la tendance au réchauffement climatique du dernier siècle. L’hypothèse qui sera testée est qu’en réponse au réchauffement climatique depuis la fin du Petit Âge glaciaire, les MTC de la tourbière Sasapimakwananistikw évoluent vers un milieu bien drainé à forestier. Dans le but de vérifier cette hypothèse, deux campagnes de terrain ont été effectuées au cours de l’été 2008 et 2009, puis une troisième au printemps 2009. Dans le but d’évaluer l’évolution temporelle du degré d’humidité du milieu, une analyse macrofossile de carottes et monolithes prélevés de chacune des MTC sera effectuée alors que pour établir les tendances à l’échelle de la région et du site, divers paramètres climatiques seront examinés. Bhity, N.(2008)

 
© 2018 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com