Accueil | Nos membres | Nous joindre | English | |  

Guillaume Godbout

 

Étudiant 3è cycle

Département de biologie, chimie et géographie, UQAR

Université du Québec à Rimouski (UQAR) 300, allée des Ursulines, C. P. 3300
UQAR
Rimouski
Québec, Canada
G5L 3A1


 

 


 
 
 

Projet de recherche

Impact de la prédation intraguilde sur la martre et le pékan.

Notre recherche porte sur la dynamique des populations et la sélection d’habitat chez les mésocarnivores de la forêt de transition entre la forêt boréale et la forêt tempérée. En accord avec les objectifs du Centre d’études nordiques, nous tentons de comprendre les mécanismes qui prévalent dans les environnements difficiles. Nous désirons également déterminer l’influence que les modifications engendrées par l’homme peuvent avoir sur ces mécanismes. La martre et le pékan sont deux espèces traditionnellement associées aux forêts matures. Elles sont sensibles aux perturbations et recherchent des milieux avec un couvert arborescent dense. Par ailleurs, ces deux espèces consomment des proies similaires, bien que l’alimentation du pékan soit dominée par des proies de plus grande taille que celles de la martre. Ces deux espèces exploitent donc des ressources similaires qui en font des compétiteurs. La prédation intraguilde, soit la mise à mort d’un carnivore par un carnivore d’une autre espèce, généralement de taille supérieure, est une forme de compétition par interférence. Elle apparaît de plus en plus comme une force sélective importante au sein de communautés de prédateurs terrestres. Elle viserait principalement à éliminer les compétiteurs potentiels puisque la proie n’est généralement pas consommée. Ainsi, cette forme de compétition pourrait être un mécanisme important dans la régulation de l’abondance de la martre en présence du pékan. La pression exercée par la prédation intraguilde sur les mésocarnivores laisse parfois place à un comportement d’évitement spatial ou temporel. Celui-ci vise à réduire le taux de rencontres entre les espèces. Compte tenu du contexte forestier actuel, l’ouverture du couvert (CPRS, chemins forestiers, EPC, etc.) constitue-t-elle un facteur amplifiant la compétition par interférence entre la martre et le pékan? Il est important de noter que l’abondance du pékan a connu une forte croissance au cours des dernières années dans plusieurs régions limitrophes de son aire de répartition. Parmi les hypothèses avancées pour expliquer la progression de cette espèce pourtant sensible aux perturbations humaines, il y a les hivers plus doux des dernières années. En effet, le pékan serait désavantagé par la neige profonde, par rapport à la martre. L’accroissement récent des populations de pékan pourrait donc avoir des impacts importants sur la martre. Nous avons donc pour objectif de vérifier comment la prédation intraguilde entre la martre et le pékan influence la dynamique de population, la sélection d’habitat et l’occupation de l’espace. Pour ce faire, nous comptons capturer 20 martres et 20 pékans dans la réserve faunique Duchénier, située au sud-ouest de Rimouski. Les individus seront dotés de colliers émetteurs. Le suivi télémétrique nous permettra d’établir les domaines vitaux des individus, grâce auxquels nous pourrons caractériser leur habitat. Les comparaisons des caractéristiques d’habitats des individus, combinés à des analyses spatiales, nous permettront d’évaluer comment la présence des deux espèces compétitrices influence la sélection d’habitat et de voir s’il y a ségrégation spatiale ou temporelle entre les deux espèces. Également, nous déterminerons la cause de mortalité des animaux marqués et nous estimerons les taux de survie des deux espèces, afin de comparer la dynamique de ces deux populations et d’établir si le pékan pourrait être un facteur de mortalité chez la martre. Nous espérons déterminer si certains individus sont plus susceptibles à la prédation intraguilde (mâles vs femelles, adultes vs jeunes, etc.). La campagne d’échantillonnage a débuté au mois d’août 2002 et devrait se poursuivre au cours des deux prochaines années. Elle sera concentrée lors des saisons d’été et d’hiver.
 
© 2018 Tous droits réservés | Adapté d'un design original de BinaryTheme.com