Études démographiques de la Grande Oie des neiges

Projet de suivi des oiseaux marqués

Le projet de suivi des individus marqués s'insère dans un programme de recherche à long terme sur la Grande Oie des neiges mené à l'Université Laval depuis les années 80s. La majorité des individus marqués d'un collier de plastique de couleur jaune ou vert sont des femelles adultes mais certains mâles adultes (partenaires des femelles avec un collier vert) ont également reçu un collier. Ce projet à long terme vise principalement à étudier la survie, la reproduction et la migration de la Grande Oie des neiges à l'aide de simples observations à distance des individus marqués. Ces observations peuvent donc avoir lieu tout le long de leur voie migratoire mais plus particulièrement sur leurs sites de reproduction dans l'Arctique, leurs haltes migratoires au Québec et leurs sites d'hivernage aux États-Unis.

Depuis le début des années 90s, la majorité des oies sont baguées à l'Île Bylot (Nunavut), le principal site de nidification de la population. À la fin de l'été, lorsque les adultes sont en mue (régénération de leurs plumes de vol) et que les jeunes, éclos plus tôt en saison, ne peuvent pas encore voler, plusieurs familles d'oies sont capturées. Nous disposons quelques personnes autour d'un groupe puis elles sont dirigées dans de grands filets installés en forme d'enclos pour être ensuite baguées.

© Marie-Christine Cadieux © Marie-Christine Cadieux © Marie-Christine Cadieux

Entre 1993 et 1997, puis 2006 et 2010, des oies ont également été baguées pendant leur halte migratoire automnale ou printanière le long du fleuve St-Laurent. Étant donné que les oies peuvent voler à ce moment de l'année, on utilise une autre approche qui consiste à les capturer à l'aide de filets à canon déployés à distance.

Les oies sont gardées quelques heures dans les enclos et chacune d'elle est sexée, mesurée, pesée et reçoit une bague de métal. En plus de cette bague, quelques centaines de femelles adultes reçoivent également à chaque année un collier jaune avec un code alphanumérique unique. Toutes les oies capturées sont ensuite relâchées ensemble afin de ne pas briser les liens familiaux.

À quelques reprises, certaines études nous ont également amenés à poser des émetteurs-radio sur des oies adultes afin de mieux comprendre leur patron de migration. Ces émetteurs ont été collés sur des colliers de plastique vert également avec un code alphanumérique unique.

En visitant notre site web vous allez pouvoir obtenir de l'information sur ces oies portant un collier. S'il vous arrive d'observer nos oies à collier vous pouvez nous envoyer vos observations. Qu'elles soient passées ou présentes, ces données nous seront d'une grande utilité afin de mieux comprendre la dynamique de la population de la Grande Oie des neiges. Vous pouvez soumettre vos observations directement sur notre site web en remplissant notre formulaire d'observations ou les transmettre par la poste ou par courriel à notre responsable du baguage. Vous pouvez également visiter notre section protocole d'observations pour obtenir plus de détails sur les informations qui nous sont les plus utiles.

Merci de votre précieuse collaboration.