English | wk4tg5 | Contact | Plan du site  
 
 
INTROSITE D'ÉTUDECLIMATSUIVI ÉCOLOGIQUESavoir inuitRESPONSABLES DU PROJETPARTENAIRESPUBLICATIONSLISTES D'ESPÈCES PHOTOS






Gilles Gauthier

Page web
Département de biologie & Centre d'études nordiques
Université Laval, Québec

Gilles Gauthier est l’un des membres fondateurs de l’étude écologique et du suivi environnemental à l’Île Bylot et il est le responsable du projet. Il possède 15 années d’expérience dans l’étude de la Grande Oie des neiges et de la végétation de l’Île Bylot. Ses principaux intérêts de recherche sont la démographie, les stratégies de reproduction, la migration et les interactions plantes-herbivores de la Grande Oie des neiges.


Austin Reed

Service canadien de la faune
Région de Québec

Austin Reed étudie l’écologie de la migration de la sauvagine depuis le début des années 60. Son implication avec la Grande Oie des neiges a commencé au début des années 70, dans le cadre de son emploi pour le Service canadien de la faune en tant que biologiste chercheur travaillant dans la vallée du Saint-Laurent. Depuis 1979, ses études sur l’Oie des neiges incluent également l’Île Bylot et d’autres régions de l’Est de l’Arctique canadien. Son travail à l’Île Bylot est surtout axé sur l’étude des changements temporels dans le nombre et la distribution de l’Oie des neiges ainsi que sur leur comportement pendant la période d’incubation. Il participe également au programme de baguage des oies et à la supervision de plusieurs étudiants gradués. Depuis sa retraite en 1998, Austin Reed continu de s’impliquer dans la recherche sur l’Oie des neiges en tant que chercheur émérite. Il est présentement membre du Comité de gestion des parcs (Joint Park Management Committee) pour le Parc national Sirmilik.


Esther Lévesque

Page web
Département des sciences de l'environnement & Centre d’études nordiques
Université du Québec à Trois-Rivières

Esther Lévesque est une écologiste végétale qui a plusieurs années d’expérience à travailler sur les communautés végétales des déserts polaires de l’Île Ellesmere. Elle s’intéresse à la dynamique des communautés végétales et à l’écologie de reproduction des plantes arctiques. À l’Île Bylot, elle étudie l’impact du broutement par les oies dans les habitats mésiques. Elle examine également les réponses des plantes arctiques aux changements climatiques grâce à l’implantation d’un site d’étude pour le International Tundra Experiment (ITEX).


Dominique Berteaux

Page web
Département de biologie & Centre d’études nordiques
Université du Québec à Rimouski

Dominique Berteaux est un biologiste de la faune et il possède actuellement une Chaire de recherche du Canada en conservation des écosystèmes nordiques. Il s’intéresse principalement au comportement et à l’écologie des mammifères, à la conservation de la biodiversité et à la compréhension des forces agissant sur l’organisation des écosystèmes nordiques. À l’Île Bylot, ses recherches sont axées sur les relations trophiques des mammifères terrestres tels que le Renard arctique et les lemmings.


Jean-François Giroux

Page web
Département des sciences biologiques
Université du Québec à Montréal

Jean-François Giroux est un écologiste qui a plusieurs années d’expérience dans la gestion des oiseaux migrateurs. Il est particulièrement intéressé par la gestion intégrée des espèces d’oiseaux migrateurs abondants comme la Grande Oie des neiges et la Bernache du Canada. Il étudie également l’écologie des marais à Scirpe de l’estuaire du Saint-Laurent ainsi que l’effet des pratiques agricoles sur le succès reproducteur des Goglus des prés.


Line Rochefort

Page web
Département de phytologie & Centre d’études nordiques
Université Laval

Le domaine de recherche de Line Rochefort est la biologie végétale. Elle est titulaire de la Chaire de recherche industrielle du CRSNG (Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie) en aménagement des tourbières. La chaire vise à élargir les connaissances quant à la restauration écologique et le réaménagement de tourbières après extraction de la tourbe ainsi qu'à la production de biomasse de sphaigne (fibres) pour le développement de nouveaux substrats de croissance. À l'île Bylot, Line Rochefort s'intéresse à l'étude des impacts du broutement par les oies et des changements climatiques sur les milieux humides de l'île.


Joël Bêty

Page web
Département de biologie & Centre d’études nordiques
Université du Québec à Rimouski

Joël Bêty est un écologiste impliqué dans les travaux de recherche sur la faune terrestre à l'Île Bylot depuis 1995. Ses recherches se concentrent principalement sur les interactions trophiques, et les stratégies de migration et de reproduction de la faune aviaire dans le bas et le haut-arctique canadien. Il est actuellement en charge de projets traitant des oiseaux insectivores et des arthropodes à l'Île Bylot.


Isabelle Laurion

Page web
Centre Eau Terre Environnement & Centre d’études nordiques
Institut national de la recherche scientifique

Isabelle Laurion est une limnologiste qui possède plus de six ans d’expérience dans l’étude des mares formées par la fonte du pergélisol en régions arctiques et subarctiques. Elle s’intéresse au fonctionnement de ces écosystèmes aquatiques en expansion avec le réchauffement du climat, à leurs émissions de gaz à effet de serre, à l’importance de l’activité microbienne dans le cycle du carbone de la toundra et à la diversité microbienne de ces milieux fascinants.