English | wk4tg5 | Contact | Plan du site  
 
 
INTROSITE D'ÉTUDECLIMATSUIVI ÉCOLOGIQUESavoir inuitRESPONSABLES DU PROJETPARTENAIRESPUBLICATIONSLISTES D'ESPÈCES PHOTOS





impact du climat
sur l'écosystème
    Autres espèces animales
  Introduction  
  Grande Oie des neiges  
  Productivité des milieux humides  
  Communautés mésiques  
  Autres espèces animales  
 


Lemming, Renard arctique et climat

Au cours de nos analyses, nous avons examiné si des variables climatiques comme l’épaisseur de la couverture de neige, la rapidité de la fonte de la neige (épaisseur de neige au 1er juin, couverture de neige au 5 juin) et la température de l’air (pendant l’hiver précédent et le printemps et l’été de l’année en question) avaient un effet sur l’abondance de lemmings et la reproduction des renards.


Suite à ces analyses, aucune relation entre ces variables climatiques et écologiques n’a pu être établie. Ces résultats peuvent être expliqués par le fait que la reproduction des renards et l’abondance des lemmings sont toutes deux influencées l’une par l’autre dans une relation cyclique complexe (voir Lemmings). Les effets de ce cycle sont tellement étroitement liés qu’ils peuvent masquer d’autres effets moins importants.

Bruant Lapon et climat

Nous avons étudié les relations possibles entre le climat et certains paramètres écologiques chez le Bruant lapon comme la date de ponte, la date d’éclosion et la taille de ponte (nombre d’œufs par nid). Nos résultats montrent que les dates de ponte et d’éclosion sont fortement reliées aux conditions climatiques telles l’épaisseur de la neige au 1er juin, l’étendue de la couverture de neige au 5 juin, la température de l’air et le nombre de jours sans gel (> 0°C). La taille de ponte est, quant à elle, influencée par la température de l’air et le nombre de jours sans gel.

Nos analyses montrent que les dates de ponte et d’éclosion sont toutes deux tardives les années où la fonte de la neige est retardée (couverture de neige plus épaisse le 1er juin et couverture de neige plus étendue au 5 juin). Cette relation peut être expliquée par le fait que les Bruants lapons nichent au sol. Ainsi, ils ne peuvent construirent leurs nids tant et aussi longtemps que les sites de nidification sont recouverts de neige. Les dates d’éclosion suivent cette même tendance puisque l’incubation est d’une longueur fixe chez les oiseaux. Chez le Bruant lapon l’éclosion a lieu de 12 à 13 jours après la ponte du dernier oeuf.

 

Les dates de ponte et d’éclosion sont également liées au nombre de jours au-dessus de 0°C. En effet, nos analyses démontrent que les œufs des Bruants lapons sont pondus et éclosent plus tôt les années où le nombre de jours sans gel est plus grand. De plus, les dates de ponte et d’éclosion sont reliées à la température annuelle et estivale de l’air et sont plus hâtives lors d’années plus chaudes.

 

Pour la taille de ponte, nos résultats montrent que les femelles pondent plus d’œufs quand les températures de l’été sont plus élevées. Également, les tailles de ponte sont grandes les années où le nombre de jours sans gel est plus élevé.