English | wk4tg5 | Contact | Plan du site  
 
 
INTROSITE D'ÉTUDECLIMATSUIVI ÉCOLOGIQUESavoir inuitRESPONSABLES DU PROJETPARTENAIRESPUBLICATIONSLISTES D'ESPÈCES PHOTOS





espèces animales
    harfang des neiges
  Introduction  
  Grande Oie des neiges  
  Renard arctique  
  Lemmings  
  Harfang des neiges  
  Bruant lapon  
  Limicoles  
  Arthropodes terrestres  
 
Le Harfang des neiges est un prédateur que l’on retrouve périodiquement sur l’Île Bylot. Ce grand rapace nordique niche dans la toundra arctique circumpolaire et passe l’hiver plus au sud, dans des prairies inhabitées, des marais et des champs ouverts du Sud du Canada, des États-Unis et de l’Eurasie centrale. female Snowy Owl with young - femelle Harfang des neiges avec un jeune © Austin Reed

young Snowy Owl - jeunes Harfangs des neiges © Joël Bêty

Bien que le Harfang des neiges soit reconnu comme étant un oiseau migrateur, ses mouvements migratoires sont très imprévisibles, influencés par les fluctuations dans l’abondance de sa proie principale, le lemming. En effet, les populations de lemmings sont cycliques, passant d’une abondance très élevée à très faible, tous les 3 à 5 ans (voir Lemmings). Comme le Harfang des neiges à de la difficulter à prédater d’autres mammifères arctiques, comme le Lièvre arctique (Lepus arcticus), sa reproduction est largement affectée par la fluctuation des populations de lemmings. Lorsque l’abondance des lemmings est très élevée, les Harfangs des neiges peuvent pondre de 7 à 12 œufs. Par contre leur taille de ponte peut être réduite à 3 à 5 œufs quand les lemmings sont moins nombreux. Lorsque la population de lemmings est très basse, les harfangs peuvent même décider de ne pas nicher ou migrent tout simplement vers des lieux où les proies sont plus abondantes.

Afin de mieux comprendre le comportement des harfangs, une nouvelle étude a débuté en 2007. Nous avons capturé, bagué et posé des radios-émetteurs sur des femelles adultes afin de suivre leurs mouvements migratoires au cours des 2 années suivant un pic de lemmings à l’Île Bylot. Nous voulons visiter les prochains sites de nidification qu’elles choisiront afin de déterminer les facteurs qui influencent leur sélection pour ces sites particuliers.

À l’Île Bylot, les Harfangs des neiges ont niché habituellement les années où l’abondance des lemmings était élevée. Durant ces étés, 10 à 22 nids ont été trouvés et suivis dans la Vallée Qarlikturvik et à la colonie d'oies. La date de ponte (date à laquelle le premier œuf est pondu), la date d’éclosion (date à laquelle le premier œuf éclos) et le nombre d’œufs dans chaque nid (taille de ponte) ont été suivis. Les jeunes harfangs ont également été marqués avec une bague à la patte, une technique permettant de déterminer si les Harfangs des neiges reviennent éventuellement à l’endroit où ils ont éclos.

 

Résultats

La présence cyclique des Harfangs des neiges

Tel que mentionné précédemment, des nids de Harfangs des neiges ont surtout été trouvés les années où l’abondance de lemmings était élevée à l’Île Bylot, c’est-à-dire 1993, 1996, 2000, 2004, 2008 et 2010.

Taille de ponte

Le nombre moyen d’œufs dans les nids de Harfangs des neiges à l’Île Bylot est de 7.1. Cette taille de ponte varie toutefois d’une année à l’autre, mais elle n'est pas influencée par l’intensité du pic d’abondance de la population de lemmings.

 

Dates de ponte et d'éclosion

Les dates de ponte et d'éclosion varient d'une année à l'autre, probablement dû aux variations dans les conditions environnementales. En moyenne, le premier œuf est pondu le 22 mai et l’éclosion a lieu autour du 23 juin.