English | wk4tg5 | Contact | Plan du site  
 
 
INTROSITE D'ÉTUDECLIMATSUIVI ÉCOLOGIQUESavoir inuitRESPONSABLES DU PROJETPARTENAIRESPUBLICATIONSLISTES D'ESPÈCES PHOTOS





espèces animales
     
  Introduction  
  Grande Oie des neiges  
  Renard arctique  
  Lemmings  
  Harfang des neiges  
  Bruant lapon  
  Limicoles  
  Arthropodes terrestres  
 

Bruant Lapon


Étant le plus abondant et le plus visible des oiseaux terrestres nichant dans l'Arctique, le Bruant lapon est certainement le passereau le plus commun nichant à l'Île Bylot. Pendant l'été, il niche dans la toundra, entre deux hummocks (petits monticules sur le sol), et se nourrit de graines et de petits insectes. male Lapland Longspur - Bruant lappon mâle © Austin Reed

Comme pour tous les autres oiseaux nichant dans l'Arctique, le Bruant lapon est contraint à une très courte période de temps pour se reproduire. L'été arctique est court et les oisillons doivent rapidement atteindre une taille qui leur permettra d'effectuer la migration automnale. Par conséquent, il a été noté que les bruants nichant tôt dans la saison ont les meilleures chances de se reproduire avec succès (c'est-à-dire avoir des jeunes et que ces derniers atteignent la maturité).

Lapland Longspur nest – nid de Bruant lappon © Esther Lévesque

L'étude de l'écologie de reproduction du Bruant lapon peut apporter d'intéressantes données nous permettant de comprendre comment les passereaux nichant dans l'Arctique s'adaptent à ce rude environnement pendant la période de nidification. Ainsi, les nids de Bruants lapons retrouvés dans la Vallée Qarlikturvik, à l'Île Bylot, sont suivis pendant l'été. Ces nids sont trouvés de façon opportuniste, c'est-à-dire quand la femelle s'enfuit de son nid lorsque nous marchons à proximité. Lorsque c'est possible, la date de ponte (date à laquelle le premier œuf est pondu) est notée, ainsi que la date d'éclosion (date à laquelle le premier œuf éclos) et la taille de ponte (nombre d'œufs dans le nid). Tous les oisillons et les adultes sont marqués d'une bague à la patte, ce qui permettra d'identifier ces oiseaux dans le futur.

 

Résultats

Ponte et éclosion

Les dates de ponte et d'éclosion varient d'une année à l'autre, probablement dû aux variations dans les conditions environnementales. Cependant, il est intéressant de noter qu'en trois occasions au cors des quatre dernières années, les bruants ont débuté leurs nids 3 à 5 jours plus tard qu'à l'habitude. En moyenne, le premier œuf est pondu le 16 juin et la première éclosion a lieu le 3 juillet.

 

Taille de ponte

Les tailles de ponte varient également d'année en année. En général, le nombre moyen d'œufs pondus par les Bruants lapons à l'Île Bylot est de 5.3 oeufs par nid.

Succès de nidification

Le succès de nidification représente la proportion des nids où au moins 1 œuf éclos. À l’Île Bylot la principale cause d’échec d’un nid chez le bruant est la prédation. Le succès de nidification moyen est de 48% mais il varie beaucoup d’une année à l’autre (minimum : 9%, maximum : 82%). Il est intéressant de mentionner que les bruants ont connu de bons succès de nidification au cours des dernières années de pic de lemmings, soit en 2000, 2004 et 2007.